"Nevada" : Matthias Schoenaerts sauvage dans un premier film puissant

Matthias Schoenaerts dans \"Nevada\" de Laure de Clermont-Tonnerre.
Matthias Schoenaerts dans "Nevada" de Laure de Clermont-Tonnerre. (FOCUS FEATURES / Ad Vitam)

Comédienne, Laure de Clermont-Tonnerre a eu la riche idée de faire appel à Matthias Schoenaerts dans son premier film, "Nevada", où il déploie tout son talent d’acteur. A partir du mercredi 19 juin dans les salles.

Laure de Clermont-Tonnerre sort son premier long métrage, Nevada, après deux courts et une carrière d’actrice (Demain ?, La Résistance de l’air). Elle dirige l’excellent Matthias Schoenaerts (Bullhead, De rouille et d’os) dans un film de prison où toute sa puissance physique et intérieure éclate à l’écran. Un film initiatique fondé sur le rapport entre l’homme et l’animal, dans un enseignement mutuel.

Matthias Schoenaerts tout en force

Depuis 12 ans en prison aux Etats-Unis pour violence conjugale, Roman (Matthias Schoenaerts) s’est renfermé sur lui-même, sans jamais parler avec ses codétenus ou les autorités pénitentiaires. Pour le sortir de son mutisme et de sa brutalité, il est envoyé dans un établissement où les prisonniers doivent dresser des chevaux sauvages. Responsable d’un de ces mustangs, Roman va dompter sa propre violence, sortir de son incommunicabilité avec les autres, et en premier lieu avec sa fille.

Ad Vitam
Remarqué depuis le formidable Bullhead (2011) du réalisateur flamand Michael R. Roskam, Matthias Schoenaerts poursuit une belle carrière qui l’a mené en 2013 au César du Meilleur jeune espoir masculin pour De rouille et d’os de Jacques Audiard. Chacune de ses apparitions est un bonheur et un gage de qualité. Même dans Le fidèle, film injustement boudé par la critique et le public, où il retrouvait Michael R. Roskam dans un magnifique thriller sentimental au côté d’Adèle Exarchopoulos. Sa composition dans Nevada ne dépareille pas, dans un rôle de taiseux meurtri par la vie. Sa présence physique et son jeu tout en intériorité colle parfaitement à ce personnage à la fragilité cachée sous une masse de muscles. 

Les grands espaces

A la réalisation, Laure de Clermont-Tonnerre tient les rênes d’un film maîtrisé, rare coproduction franco-américaine projeté au dernier festival du film policier de Beaune et à Sundance. Elle capte les grands espaces du Nevada qui donnent leur titre au film, en les opposant au milieu carcéral. Le contact des détenus avec les chevaux donne lieu à de très belles scènes, où la puissance de Roman trouve fort à faire face à un mustang rétif au dressage. Des chevauchés lyriques filmées dans des paysages de western, donnent également une respiration au film.

Matthias Schoenaerts dans \"Nevada\" de Laure De Clermont-Tonnerre.
Matthias Schoenaerts dans "Nevada" de Laure De Clermont-Tonnerre. (FOCUS FEATURES / Ad Vitam)

La metteur en scène à l’excellente idée de confronter Matthias Schoenaerts à Bruce Dern (Les Huit salopards, Nebraska), parfait en vieux briscard, dresseur de chevaux expérimenté, véritable passeur de savoir à des béotiens de l’équitation. Initiateur, il va permettre à Roman d'atteindre à la rédemption grâce aux chevaux. Nevada ne tombe pas dans l’angélisme d’une réinsertion idéalisée. La rudesse du milieu, l’âpreté des sentiments et l’absence d'un happy-end simpliste, n’empêchent pas de délivrer un message d’espoir. Une libération acquise par le domptage mutuel de deux forces sauvages.

L\'affiche de \"Nevada\" de Laure De Clermont-Tonnerre.
L'affiche de "Nevada" de Laure De Clermont-Tonnerre. (Ad Vitam)

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Laure De Clermont-Tonnerre 
Acteurs : Matthias Schoenaerts, Jason Mitchell, Bruce Dern

Pays : France / Etats-Unis
Durée : 1h36
Sortie : 19 juin 2019
Distributeur : Ad Vitam

Synopsis
 : Incarcéré dans une prison du Nevada, Roman n’a plus de contact avec l’extérieur ni avec sa fille... Pour tenter de le sortir de son mutisme et de sa violence, on lui propose d’intégrer un programme de réhabilitation sociale grâce au dressage de chevaux sauvages. Aux côtés de ces mustangs aussi imprévisibles que lui, Roman va peu à peu réapprendre à se contrôler et surmonter son passé.

Vous êtes à nouveau en ligne