"Mon frère" : un premier rôle au cinéma pour le rappeur MHD, en détention provisoire depuis janvier

Le rappeur MHD dans le film \"Mon frère\", de Julien Abraham, sortie le 31 juillet 2019
Le rappeur MHD dans le film "Mon frère", de Julien Abraham, sortie le 31 juillet 2019 (Renaud Konopnicki)

Un premier rôle au cinéma pour le rappeur MHD,  dans lequel il incarne un jeune accusé de meurtre.

Mis en examen dans une enquête sur une agression mortelle et placé en détention provisoire depuis janvier, le rappeur parisien MHD n'en revient pas moins sur le devant de la scène avec son premier rôle au cinéma, celui d'un jeune accusé de meurtre dans Mon frère.

Troisième film de Julien Abraham (La Cité rose, Made in China), en salles le mercredi 31, Mon frère suit le parcours de Teddy (MHD), accusé du meurtre de son père violent alors qu'il voulait protéger son petit frère.

Envoyé dans l'attente de son procès dans un centre éducatif fermé, structure accueillant des mineurs délinquants, Teddy va en apprendre peu à peu les règles, entre affrontement et complicité avec les jeunes qu'il y rencontre.

MHD, Mohamed Sylla de son vrai nom, rappeur à succès de 24 ans et inventeur auto-proclamé de l'"afro-trap", mélange de rap et de musiques africaines, est émouvant dans le rôle principal de ce drame, construit comme un aller-retour entre passé et présent.

Adolescent enfermé dans sa douleur et confronté à un milieu violent, Teddy va trouver peu à peu ses marques et renouer le contact avec les autres dans ce film, que MHD a tourné avant sa mise en examen pour "homicide volontaire" et son placement en détention provisoire en janvier.

La réalité qui rattrappe la fiction

Le rappeur est mis en cause dans l'enquête sur l'agression mortelle d'un jeune en juillet 2018 lors d'une rixe entre bandes à Paris, des faits pour lesquels il "conteste toute implication".

Il y a un an, au coeur de l'été, un jeune de 23 ans avait succombé à un passage à tabac et à une blessure à l'arme blanche à Paris, "un règlement de compte entre bandes du Xe et du XIXe arrondissement" qui avait impliqué une quinzaine de personnes, selon une source proche de l'enquête. Or ce jour-là, la voiture du rappeur, originaire du XIXe arrondissement, aurait été aperçue sur les lieux.

Le réalisateur de Mon frère Julien Abraham dit avoir été "complètement abasourdi" par la mise en examen de son acteur principal. "La seule chose que je peux dire, et c'est un sentiment vertigineux, c'est la façon dont une réalité a d'une certaine manière rattrapé la fiction --même si c'est bien sûr très différent", ajoute-t-il dans le dossier de presse du film.

Rappeur plébiscité des jeunes, connu notamment pour un tube à la gloire du PSG, Afro Trap Part.3 (Champions League), propulsé par les réseaux sociaux et consacré même à l'international, MHD a connu une ascension fulgurante entre 2015 et 2018, une carrière aujourd'hui en suspens.

Vous êtes à nouveau en ligne