Contrebande : Mark Wahlberg rattrapé par son passé

Mark Wahlberg dans "Contrebande" de Baltasar Kormakur
Mark Wahlberg dans "Contrebande" de Baltasar Kormakur (Universal Pictures International France)

De Baltassar Kormakur (Etats-Unis/France/Grande-Bretagne), avec : Mark Wahlberg, Kate Beckinsale, Ben Foster - 1h51 - Sortie : 16 mai

Synopsis : Ancien contrebandier, Chris Farraday s’est construit une vie paisible avec sa femme et leurs deux fils, jusqu’au jour où son jeune et naïf beau-frère Andy manque à ses engagements dans une opération de trafic de drogues. Pour aider Andy, Chris reprend du service...
 

Réalisateur islandais passé à Hollywood, Baltassar Kormakur est rapidement devenu un petit maître du thriller, avec notamment « Crime City » où joue Forest Whitaker. Il est ici en compagnie de Mark Walhberg et Kate Beckinsale et peut être surtout de Giovanni Ribisi, en chef de gang particulièrement retord.

L’intrigue est en soit peu originale - un ex-génie du crime qui a raccroché est obligé de reprendre du service. Mais ce sont ses développements qui font de « Contrebande » un thriller musclé, bien carré, parvenant néanmoins à trouver de l’originalité. Walhberg prend son rôle à cœur en contrebandier repenti et menacé, alors qu’il aurait pu remplir le minimum syndical. Entraîné dans une histoire qui va aller de mal en pis, la pression que fait peser Ribisi sur lui et les solutions in-extremis qu’il met à exécution créent un suspense qui prend jusqu’à la dernière minute.

Giovanni Ribisi dans "Contrebande" de Baltasar Kormakur
Giovanni Ribisi dans "Contrebande" de Baltasar Kormakur (Universal Pictures International France)

Servi par une très belle photographie, d’abord urbaine, puis maritime et sous le soleil de Panama, « Contrebande » remplit amplement son contrat de thriller d’action qui par moment évoque la précision et la fuite en avant d'un William Friedkin. Efficace.

Vous êtes à nouveau en ligne