Comment Naples a fait de Maradona son Dieu vivant ?

Il a fait rêver toute une génération : Diego Maradona revient sur grand écran grâce à un documentaire retraçant la vie du champion du monde argentin. Une idole pour toute la ville de Naples (Italie).

Il a connu la gloire puis la décadence à Naples. Diego Maradona restera quoiqu'il arrive une idole à Naples (Italie), sa ville de cœur. En 1984, quand il arrive dans le sud de l'Italie, il est accueilli comme un dieu vivant. La ville la plus pauvre d'Europe vient d'acheter le joueur le plus cher du monde. Il va enflammer la ville avec son club, mais restera toujours un colosse au pied d'argile. "C'est quelqu'un de plutôt vulnérable. D'un côté il est latin et macho, mais quand on regarde ses yeux, il est perdu", témoigne Asif Kapadia, réalisateur de "Diego Maradona".

Grandeur et décadence

Le réalisateur a visionné plus de 500 heures d'images, avec des archives personnelles du joueur, comme celles dans le vestiaire de Naples le jour de leur premier titre de champion d'Italie. "Je fais les interviews (…) Tu es immense, comme la gueule d'un poisson", rétorque Maradona à l'un de ses coéquipiers. Pour ce documentaire, il a fallu le convaincre de témoigner, mais rien ne fut simple. "Quand il n'est pas de bonne humeur, il n'a aucune patience, il peut être très dur", révèle Asif Kapadia. La grandeur d'un mythe et sa décadence, entre addiction à la cocaïne et mafia, qui aura terni, quelque peu, son image.

>> "Une personnalité unique avec une vie pleine de drames" : un documentaire explore la légende Maradona

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne