"Snowden" d'Oliver Stone : quand la réalité dépasse la fiction

Joseph Gordon-Levitt incarne Edward Snowden.
Joseph Gordon-Levitt incarne Edward Snowden. (OPEN ROAD)

Le nouveau film d'Oliver Stone sort mercredi au cinéma. Le réalisateur américain s'intéresse cette fois-ci à Edward Snowden, le petit génie de l'informatique salarié de la NSA devenu le plus célèbre lanceur d'alerte de la planète.

Intitulé sobrement Snowden, le nouveau film d'Oliver Stone sort au cinéma mercredi 2 novembre. Après la guerre du Vietnam, George W. Bush, JFK ou World Trade Center, le réalisateur américain s'attaque une nouvelle fois à un sujet brûlant : Edward Snowden. Il revient sur le parcours de l'homme à l'origine des révélations sur les écoutes de la NSA, déclencheur d'un scandale mondial.

franceinfo a vu Snowden. Son avis : les acteurs sont convaincants, mais le scénario n'a pas la force du documentaire.

Trop d'amour, pas assez d'action

Le "Edward Snowden" d'Oliver Stone est un jeune Américain patriote, plutôt républicain, et désireux de servir son pays. Sous les traits d'un très convaincant Joseph Gordon-Levitt, il épate, puis s'interroge quand il découvre que son employeur, la NSA, espionne illégalement des millions de citoyens

L'histoire est connue. Elle a déjà été racontée dans le documentaire de Laura Poitras, Citizenfour, en 2014. Le parti pris avait été de filmer un seul lieu, une chambre d'hôtel à Hong-Kong, et quatre personnages, dont Edward Snowden et la documentariste. Ensemble, ils parvenaient à donner un souffle exceptionnel à des révélations qui allaient changer l'histoire.

Mais c'est précisément ce que ne parvient pas à faire Oliver Stone. En s'attardant sur le couple et la vie intime de l'informaticien, le réalisateur en perd le plus intéressant dans son film : donner à voir l'extraordinaire pression que doit affronter un jeune homme qui a choisi de parler. La réalité dépassait de loin la fiction.

Vous êtes à nouveau en ligne