VIDEO. La Corée du Nord est-elle l'auteur de la cyberattaque de Sony ?

FRANCE 2

On croyait le scénario réservé aux auteurs de fictions. Une équipe de France 2 a enquêté sur la cyberattaque dont a été victime Sony.

Depuis la cyberattaque dont ont été victimes les studios Sony Pictures, des zones d'ombres subsistent quant à l'origine de ces attaques.

La Corée du Nord a nié être l'auteur de cette violente attaque informatique, pourtant, dans des vidéos de propagandes, on peut voir Kim Jong-Un rendre visite à une armée de pirate informatique. Au total, entre 2 et 3 000 hackers ont été formés depuis quinze ans en Corée du Nord pour mener la guerre contre les adversaires du régime.

Selon le FBI, le virus qui a détruit le système de Sony a été développé en Corée du Nord et il a déjà servi pour attaquer des banques de l'ennemi sud-coréen en 2013.

D'autres ennemis ?

Pour certains experts, la Corée du Nord est le coupable idéal. D'autres pirates informatiques auraient aussi intérêt à s'en prendre au groupe. "On peut tout à fait imaginer que ce soit des Chinois, des Japonais, des Russes, qui essayent de faire croire que c'est la Corée du Nord. Les premières revendications des pirates n'étaient pas du tout d'interdire le film, mais d'avoir de l'argent pour améliorer les conditions de travail des employés de Sony" explique au micro de France 2 un spécialiste des technologies de communication.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne