L'internet nord-coréen victime d'importantes perturbations

Le leader nord-coréen Kim Kong-Un inspecte le processus de production d\'un téléphone mobile, dans une usine du pays. Le cliché, non daté, a été diffusé le 11 août 2013 par l\'agence d\'information officielle KCNA.
Le leader nord-coréen Kim Kong-Un inspecte le processus de production d'un téléphone mobile, dans une usine du pays. Le cliché, non daté, a été diffusé le 11 août 2013 par l'agence d'information officielle KCNA. (KCNA / AFP)

Ces perturbations surviennent après le piratage de Sony Pictures, attribués par les Américains au régime de Pyongyang. Barack Obama avait alors promis une "réponse proportionnée" des Etats-Unis.

Ecran noir à Pyongyang, en ce lundi 22 décembre. Le réseau internet de la Corée du Nord serait victime de fortes perturbations, laissant penser à une cyber-attaque, rapportent des médias américains, dont le Washington Post (en anglais).

"La Corée du Nord n'a actuellement pas accès à internet", assure un porte-parole de CloudFare, une société spécialisée californienne, au site Mashable (en anglais). La firme précise cependant ne pas connaître l'origine de ces perturbations, qui auraient commencé il y a plusieurs jours, d'après le New York Times (en anglais).

La "réponse proportionnée" promise par Obama ?

Ces problèmes interviennent après que les Etats-Unis ont accusé Pyongyang d'être responsable du piratage de Sony Pictures, qui avait conduit à l'annulation de la sortie prévue du film The Interview. Dans la foulée, Barack Obama avait promis une "réponse proportionnée" des Etats-Unis, même si la Corée du Nord a toujours nié son implication.

Au département d'Etat, la porte-parole adjointe, Marie Harf, a dit ne pas être en mesure de pouvoir commenter les informations sur les problèmes de connexion internet rencontrés par la Corée du Nord. L'administration Obama "examine une série d'options" pour répondre à la cyber-attaque, a-t-elle poursuivi. "Parmi nos réponses, certaines seront visibles, d'autres pas", a conclu la porte-parole.

Vous êtes à nouveau en ligne