Philippe Lacheau présente son "Nicky Larson" dans sa Picardie natale

Philippe Lacheau (à gauche) présente le film avec Elodie Fontan et Julien Arruti, également présents à l\'affiche de \"Nicky Larson\"
Philippe Lacheau (à gauche) présente le film avec Elodie Fontan et Julien Arruti, également présents à l'affiche de "Nicky Larson" (France 3 Culturebox (capture d'écran))

Le 6 février prochain, le héros de manga Nicky Larson prendra vie au cinéma sous les traits de Philippe Lacheau. Le comédien est aussi réalisateur de ce "Nick Larson et le parfum de Cupidon" qui met en scène le célèbre détective privé créé par Tsukasa Hōjō. L’équipe du film a commencé le marathon des avant-premières. Parmi les étapes importantes : la Picardie, terre natale de Philippe Lacheau.

En quelques années, Philippe Lacheau est devenu un des comédiens/réalisateurs les plus bankables du cinéma français. Ses films "Babysitting" 1 et 2 ont dépassé les 2 millions 500 000 entrées en salles,  "Alibi.com" avec Nathalie Baye a passé le cap des 3 millions d’entrées.
 
Fera-t-il aussi bien avec son nouveau film, "Nick Larson et le parfum de Cupidon" ? La tournée des 94 avant-premières a commencé le 15 décembre dernier et leur fréquentation laisse supposer que oui. En Picardie, elles affichaient complets à chaque fois ou presque. Il faut dire que Philippe Lacheau est un enfant de la région. Il a grandi à Wavignies, dans l’Oise où sa famille vit toujours. "Je sais que quand j’arrive ici, ça me fait un bien fou. C’est comme si je faisais du yoga !" confie Philippe Lacheau qui ne cache pas son plaisir devant l’accueil chaleureux fait au film : "On prend ça comme une récompense".

Reportage :  France 3 Picardie - J. Guéry / S. Madej / M. Krim

De "City Hunter" à "Nicky Larson"

En adaptant Nicky Larson, Philippe Lacheau s’attaque quand même à un "gros" morceau. Ce personnage de détective privé a été créé par le japonais Tsukasa Hōjō qui a publié plusieurs aventures entre 1985 et 1991 sous le titre "City Hunter". A l’origine, ce manga assez sombre était destiné à un public de jeunes adultes. Son héros principal, entre le justicier et le mercenaire, doit s’occuper de la sœur de son meilleur ami au décès de celui-ci.

Transposé en dessin animé, il est arrivé en France et c’est sous le nom de "Nicky Larson" qu’il a été diffusé dans le Club Dorothée à partir de novembre 1990. Des millions de petits Français ont donc grandi avec ce héros dont le seul point faible est les femmes. 

Validé par Tsukasa Hōjō

Au cinéma, c’est Jackie Chan qui a signé la première adaptation en 1993. Philippe Lacheau s’est donc lancé dans l’aventure, travaillant le scénario pendant un an et demi et n’hésitant pas à aller à Tokyo pour rencontrer Tsukasa Hōjō. Le dessinateur a donné son accord pour lancer le tournage. Une fois le montage bouclé, il a approuvé l’adaptation de Philippe Lacheau.
De quoi faire taire (un peu) les fans du manga d’origine pour qui le comédien n’a ni la carrure, ni la coiffure du héros initial. Cela les empêchera-t-il d’aller voir le film ? Réponse le 6 février 2019 ! Mais avant cela, rendez-vous au festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez où le film sera présenté jusqu'au 15 janvier.
Vous êtes à nouveau en ligne