Le film "Les Misérables", du réalisateur français Ladj Ly, nommé aux Oscars dans la catégorie "meilleur film étranger"

Al-Hassan Ly, Issa Perica, parmi les jeunes acteurs des \"Misérables\"
Al-Hassan Ly, Issa Perica, parmi les jeunes acteurs des "Misérables" (SRAB Films - Rectangle Productions - Lyly films)

Le film a obtenu le Prix du jury à Cannes en mai 2019.

Les Misérables, du réalisateur Ladj Ly, est nommé aux Oscars dans la catégorie "meilleur film étranger", lundi 13 janvier. Le long-métrage du réalisateur Ladj Ly raconte l'histoire d'une bavure policière dans la cité de Montfermeil en Seine-Saint-Denis, à travers le destin de "Pento" (Damien Bonnard), un flic qui débarque à la brigade anti-criminalité de Montfermeil et va se retrouver pris dans une situation qui le dépasse.

En lice avec Almodovar et "Parasite", la Palme d'or à Cannes

Les Misérables, polar social saisissant, a reçu le prix du jury au dernier festival de Cannes. Lors de la remise des prix prévue le 9 février, il sera en compétiton avec quatre autres longs métrages : le polonais La Communion (Corpus Christi), le macédonien Honeyland, l'espagnol Douleur et gloire de Pedro Almodovar et le sud-coréen Parasite, Palme d'or au dernier festival de Cannes.

Réalisation : Ladj Ly
Ladj Ly, 40 ans, enfant de Montfermeil, fondateur de l'école de cinéma Kourtrajmé, documentariste, réalisateur de courts métrages, a signé avec Les Misérables son premier long métrage. Authentique cri d'alarme sur l'état de la banlieue, le film avait déjà été vendu, en novembre, dans plus d'une cinquantaine de pays.

Le film a été retenu par l'Académie des Oscars qui n'aura pas tenu compte de la récente controverse qui a touché son réalisateur, interpellé sur son passé judiciaire par des magazines étiquetés à droite. Ladj Ly a d'ailleurs porté plainte contre ces organes de presse.

Vous êtes à nouveau en ligne