DIRECT. L'Oscar du meilleur film attribué à "Moonlight" dans la confusion, Isabelle Huppert battue par Emma Stone

Barry Jenkins (à gauche) et Tarell Alvin McCraney reçoivent le prix du meilleur scénario pour \"Moonlight\" à la cérémonie des Oscars, au Dolby Theatre, à Los Angeles, le 26 février 2017.
Barry Jenkins (à gauche) et Tarell Alvin McCraney reçoivent le prix du meilleur scénario pour "Moonlight" à la cérémonie des Oscars, au Dolby Theatre, à Los Angeles, le 26 février 2017. (CHRIS PIZZELLO/AP/SIPA)

La grand-messe du cinéma américain s'est déroulé dans la nuit de dimanche à lundi au Dolby Theatre de Los Angeles. 

Une grosse boulette. Alors que La la Land a été dans, un premier temps, annoncé vainqueur de l'Oscar du meilleur film, c'est finalement Moonlight qui a remporté la statuette à la suite d'une séquence ahurissante dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 février.

Une soirée qui aura été aussi une déception pour Isabelle Huppert, qui n'a pas réussi à décrocher l'Oscar de la meilleure actrice, attribué à Emma Stone (La la Land). 

Une boulette historique. Pendant près d'une minute, La la Land a été sacré meilleur film des Oscars. Mais alors que toute l'équipe du film de Damien Chazelle était montée sur scène pour entamer les remerciements, le producteur de Moonlight, nommé aussi dans cette catégorie, est monté sur scène pour expliquer que c'était son film qui, en réalité, avait remporté la statuette. Visiblement, Warren Beatty, chargé d'annoncer le nom du gagnant, a eu en main une mauvaise enveloppe (il s'agissait en fait de celle de la meilleure actrice...) L'organisation des Oscars serait donc responsable du pataquès. 

Déception pour Isabelle Huppert. Après avoir décroché le Golden Globe, en janvier, et le César de la meilleure actrice vendredi soir, la Française pouvait nourrir de sérieux espoirs pour les Oscars. Toutefois, celle qui a crevé l'écran grâce à son rôle dans Elle, de Paul Verhoeven, a été battue par Emma Stone (La La Land).

Une cérémonie politique. Donald Trump a été omniprésent lors de la soirée, même s'il n'était pas physiquement dans la salle. A l'image de la cérémonie des Golden Globes, de nombreux artistes ont pris la parole au cours de la soirée pour dénoncer la politique du président américain. La palme revenant à l'animateur de la cérémonie, Jimmy Kimmel, qui a même envoyé un tweet à Donald Trump.