Oscars 2019 : découvrez les huit films favoris

La scène des Oscars 2019 à Los Angeles
La scène des Oscars 2019 à Los Angeles (Charles Sykes/AP/SIPA)

Huit films se disputent la première place à la 91e cérémonie des Oscars qui se déroule ce dimanche 23 février au Théâtre Dolby de Los Angeles, à partir de 2h00 dans la nuit de dimanche à lundi à Paris. Super-héros, Ode au Mexico des années 70, biopic pamphlétaire sur Dick Cheney ou sur le chanteur Freddy Mercury… ce cru 2019 s’annonce des plus riches et de haut niveau, vu les films sélectionnés.

Voici dans l’ordre décroissant de leur nombre de nominations, les huit films qui se retrouveront en bout de course à cette 91e cérémonie des Oscars :
1
La Favorite

"La Favorite" et son trio d'actrices en vue est la relecture fantasmée du règne de la reine Anne de Grande-Bretagne (1702-1714) par le réalisateur grec Yorgos Lanthimos ("The Lobster", "Mise à mort du cerf sacré").

Olivia Colman y campe une souveraine en souffrance, paranoïaque et déboussolée. Rachel Weisz et Emma Stone, farouches rivales, se disputent ses faveurs dans une comédie noire et burlesque parfois très éloignée de la véracité historique. On regrettera toutefois le parti pris du réalisateur de filmer presque continuellement ses images avec des perspectives déformées.

Avec dix nominations au total, le film est à égalité avec "Roma"

2
Roma

"Roma" est la lettre d'amour écrite, noir sur blanc et dans sa langue maternelle, par Alfonso Cuaron ("Gravity") au Mexico des années 1970, et aux deux femmes qui l'ont élevé : sa mère et sa nounou amérindienne, jouée par la révélation Yalitza Aparicio.

Le film, produit par la plateforme de vidéo à la demande Netflix, est donné comme le grand favori de cette 91e édition. Il stigmatise toutefois toute l’ambiguïté que constitue la politique de distribution de Netflix. "Roma" se retrouve en effet à l’affiche de certains cinémas dans le monde, mais pas en France. Un sujet qui ne manquera sans doute pas d’être évoqué au prochain Festival de Cannes.

3
A Star Is Born

Quatrième version d'un classique de 1937, "A Star Is Born" met à l'affiche la diva pop Lady Gaga et l’acteur Bradley Cooper, qui fait par la même occasion ses débuts derrière la caméra.

Succès public et commercial, bien accueilli également par la critique, le film semblait parti pour casser la baraque au début de la saison des prix cinématographiques. Mais il est resté quasiment bredouille, hormis quelques prix de consolation pour sa musique.

Malgré ses huit nominations aux Oscars, les experts ne misent désormais plus vraiment sur lui, hormis dans la catégorie "meilleure chanson" où le duo Gaga/Cooper a ses chances.

4
Vice

Le réalisateur Adam McKay ("The Big Short") a mis tout son talent de comique satirique au service de "Vice", biopic au vitriol sur l'ancien vice-président américain Dick Cheney et son ascension dans les coulisses du pouvoir.

Christian Bale ("The Dark Kbight") a été applaudi de toutes parts pour son interprétation de Dick Cheney, pour laquelle il s'est rendu méconnaissable. Tout comme ses camarades Amy Adams (qui joue la femme de Dick Cheney, Lynne) et Sam Rockwell (exceptionnel en George W. Bush).

Bale est bien nommé aux Oscars mais le film, jugé trop caricatural et décousu par certains critiques, ne semble pas en mesure de décrocher la récompense suprême dimanche. Un jugement un peu à l’emporte-pièce, tant le film met le doigt sur une politique américaine sous les administrations Bush et Busch Jr., des plus dérangeantes. Malgré ses huit nominations au compteur, Un grand film qui pourrait malheureusement passer à l’as.

5
Black Panther

Le réalisateur Ryan Coogler ("Creed") a pris Hollywood par surprise avec sa version de "Black Panther", super-héros africain de l'univers Marvel au cœur d'un film époustouflant d'effets visuels et de cascades en tous genres.

Au total, le film, numéro un au box-office mondial l'an dernier, concourt dans sept catégories. Premier film sur un super-héros afro-américain, Black Panther a déclenché un véritable phénomène social à travers le monde, dans lesquels les communautés noires, toutes nations confondues, se sont reconnus. C’est également le premier film de super-héros à figurer dans les catégories reines des Oscars.

6
BlacKkKlansman

"BlacKkKlansman" de Spike Lee ("Nola Darling n’en fait qu’à sa tête"), Grand prix du jury à Cannes, relate l'histoire véridique d'un policier noir américain dans le Colorado des années 1970, qui est parvenu à infiltrer le Ku Klux Klan, organisation raciste par excellence, avec le soutien de son coéquipier blanc.

Le film est en lice dans six catégories, dont celle du meilleur acteur avec John David Washington (fils de Denzel Washington, lui-même détenteur de deux Oscars) et celle du meilleur second rôle masculin avec Adam Driver.

Si le film était une pure fiction, l’histoire paraitrait invraisemblable et sujet à une simple comédie. Traité avec un humour dévastateur et une très belle reconstitution des années 1970 américaine, "BlacKkKlansman", à la bande originale décoifante, a le groove dans la peau.

7
Bohemian Rhapsody

Biopic consacré au défunt chanteur du groupe Queen, Freddie Mercury (1946-1991), "Bohemian Rhapsody" a déjà raflé de nombreux prix cinématographiques, aux Golden Globes notamment. Rami Malek, qui incarne l'icône gay dans le film, est aussi candidat à l'Oscar du meilleur acteur.

"Bohemian Rhapsody est une grande réussite artistique, non seulement grâce à la performance de Rami Malek, mais à la reconstitution des concerts mythiques du groupe, notamment celui du Live Aid à Wembley en 1985 qui clôt ce biopic, toutefois, selon beaucoup, quelque peu édulcoré.

Malgré le scandale entourant le réalisateur Bryan Singer ("Usual Suspect"), accusé d'agressions sexuelles par plusieurs hommes dont certains disent avoir été mineurs à l'époque, le film a récolté cinq nominations. Bryan Singer a été remercié peu avant la sortie du film et a depuis lors été soigneusement passé sous silence dans les opérations de promotion et autres remises de prix.

8
Green Book

Un pianiste classique noir et un videur italo-américain embauché pour lui servir de chauffeur peuvent-ils fraterniser lors d'une tournée dans le sud raciste des Etats-Unis au milieu des années 1960 ? Pour "Green Book" de Peter Farrelly ("Dumb & Dumber"), la réponse est oui.

Nommée cinq fois, cette comédie dramatique inspirée par l'histoire vraie du musicien Don Shirley et de Tony Vallelonga est l'un des principaux favoris pour l'Oscar du meilleur film, grâce notamment au remarquable duo formé par Mahershala Ali et Viggo Mortensen, tous deux en lice dans leurs catégories respectives.

Dix autres films en bonne place

Dix autres films de belle facture figurent également en bonne place. "First Man" de Demian Chazelle ("La La Land", 5 Oscars 2018), biopic sur le premier homme à avoir marché sur la Lune, Neil Armstrong, et "Le Retour de Mary Poppins", sont nommés dans quatre catégories.


"La Ballade de Buster Cruggs" (film Netflix des frères Cohen), "Si Beale Street pouvait parler" (de Berry Jenkins, Oscar 2018 du meilleur film avec "Moonlight"), "Cold War" (prix de la mise en scène à Cannes 2018) et "Can You Ever Forgive Me ?" (inédit en France) partent tous avec trois nominations en poche.

Enfin, "L’Ile aux chiens", le magnifique film d’animation de Wes Anderson ("The Grand Budapest Hotel", le documentaire "RBG"(sur la juge de la cour suprême américaine Ruth Bader Ginsburg, icône de la pop culture), et le très beau "Mary Stuart, reine d’Ecosse" (qui sort en France mercredi 27 février), partent chacun en lice dans deux catégories.

Vous êtes à nouveau en ligne