Moumoute, cocaïne et alcool : un banquier porte plainte contre "Le Loup de Wall Street"

Nicky Koskoff, personnage du \"Loup de Wall Street\", est un banquier, portant une moumoute. 
Nicky Koskoff, personnage du "Loup de Wall Street", est un banquier, portant une moumoute.  (KOBAL / AFP )

Il s'est reconnu dans le personnage de Nicky Koskoff, un banquier portant un postiche, consommant de la drogue, de l'alcool et participant à des orgies. 

Son personnage dans Le Loup de Wall Street ne l'amuse pas du tout. Andrew Greene, ancien confrère de Jordan Belfort incarné par Leonardo DiCaprio dans le film sorti en décembre 2013, porte plainte contre le réalisateur Martin Scorsese ainsi que les producteurs. Son nom a été changé pour le film : le personnage est nommé Nicky Koskoff. Mais Andrew Greene, qui est toujours banquier, s'est reconnu dans l'autobiographie de Jordan Belfort qui a inspiré le film de Martin Scorsese. 

Dans Le Loup de Wall Street, Nicky Koskoff porte une moumoute, sujet de moqueries de la part de ses collègues. "L'utilisation du postiche est accentuée et moquée dans la volonté de nuire", explique la plainte, relayée par le Hollywood reporter (article en anglais). "Le film contient plusieurs scènes dans lesquelles le personnage de M. Greene est décrit comme un criminel, drogué, dépravé, dégénéré et, ou, dépourvu de toute moralité", est-il aussi écrit. Dans le film, on peut voir le personnage de Nicky Koskoff en train de participer à des orgies avec ses collègues et des prostituées.

Conséquence : Andrew Greene demande 25 millions de dollars et le retrait du Loup de Wall Street des cinémas, deux mois après sa sortie. "Ni la Paramount, ni Martin Scorsese n'ont eu sa permission pour utiliser son nom, son image ou son identité", écrit Le Figaro qui s'étonne : "Le film étant adapté de la biographie de Jordan Belfort, reste à savoir pourquoi Andrew Greene n'attaque-t-il pas directement l'ancien trader..."
Vous êtes à nouveau en ligne