Mort de Victor Lanoux : Guy Bedos confie être "bien triste que Victor soit parti"

Victor Lanoux, à l\'occasion de l\'enregistrement de l\'émission \"Vivement Dimanche \" sur France 2, le 13 novembre 2014.
Victor Lanoux, à l'occasion de l'enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche " sur France 2, le 13 novembre 2014. (MAXPPP)

À la suite de l'annonce du décès de Victor Lanoux, son ami Guy Bedos s'est dit "bien triste que Victor soit parti"."On s’aimait beaucoup, ce sont des souvenirs formidables", a confié l'acteur.

Victor Lanoux est décédé à l'âge de 80 ans dans la nuit du mercredi 3 mai au jeudi 4 mai. L'acteur à la moustache était célèbre notamment pour son interprétation de Louis La Brocante, dans la série télévisée diffusée sur France 3. Son ami Guy Bedos a réagi jeudi sur franceinfo à la triste nouvelle. Ils avaient tourné ensemble deux films devenus cultes d'Yves Robert, Un éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au Paradis.

"On s’aimait beaucoup, et ce sont des souvenirs formidables", a déclaré Guy Bedos, "c'était un très bon camarade". La mort de Victor Lanoux a replongé Guy Bedos dans les années joyeuses de sa vie d'acteur. "C’était la famille, Dabadie, Robert, c’étaient mes potes (...), ça me ramène à une époque très heureuse de ma vie (...), je suis bien triste que Victor soit parti."

"Je suis arrivé à un âge où je perds beaucoup de copains, d’amis, ça me bouleverse d’aller au cimetière pour aller enterrer mes copains avec qui je me suis amusé, avec qui j’ai ri, etc", a confié Guy Bedos, très ému. "J’ai eu la chance de tourner des films qui ne sont pas passés inaperçus", a-t-il ajouté, "c’était mon copain, mon frère". Il a également rendu hommage à Jean-Loup Dabadie "qui avait écrit les deux films", Un éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis dans lesquels il a joué avec Victor Lanoux, et à Yves Robert, leur réalisateur. "Ce sont des souvenirs, qui me remontent, mais qui descendent aussi."

Guy Bedos : "C’était la famille, Dabadie, Robert, c’étaient mes potes (...), ça me ramène à une époque très heureuse de ma vie (...), je suis bien triste que Victor soit parti".
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne