Les carnets de Richard Burton, témoins de son amour fou pour Liz Taylor

Les acteurs Richard Burton et Elizabeth Taylor, en couple à la ville, sur le plateau de tournage du film \"Le Chevalier des sables\", de Vincente Minnelli, en 1965.
Les acteurs Richard Burton et Elizabeth Taylor, en couple à la ville, sur le plateau de tournage du film "Le Chevalier des sables", de Vincente Minnelli, en 1965. (NANA PRODUCTIONS / SIPA)

Publiés en octobre, ces écrits intimes mettent en lumière la passion houleuse entre les deux acteurs.

CINEMA - "Elle était belle, au-delà même de la pornographie." Des extraits du journal intime de Richard Burton, publiés mardi 14 août par la presse britannique, révèlent son amour "blessé" pour la star américaine Elizabeth Taylor, avec laquelle il a été marié deux fois. Des passages du journal, qui sera publié dans son intégralité fin octobre, dévoilent un côté délicat et insoupçonné chez cet acteur gallois, mort en 1984 à l'âge de 58 ans, qui avait un penchant prononcé pour l'alcool.

"Elle a fait de moi un homme comme il faut sans pour autant devenir bégueule, elle est une maîtresse terriblement excitante, elle est timide et spirituelle, pleine d'esprit", écrit Richard Burton. L'acteur est également sous le charme du talent de sa femme. "Elle est une actrice brillante... elle peut être présomptueuse et volontaire (...) Elle peut tolérer tout ce qu'il y a chez moi d'insupportable ainsi que mon ivrognerie."

"Je l'aimerai toujours"

La relation tumultueuse entre les deux acteurs était publique. Burton et Taylor se sont rencontrés en 1961 sur le tournage de Cléopâtre. Elle est la divine reine d'Egypte, lui Marc Antoine. Ils se marient une première fois en 1964, enchaînent les films ensemble (Qui a peur de Virginia Woolf ?, Doctor Faustus, etc.), divorcent en 1974, se remarient en 1975 et divorcent définitivement un an plus tard. "Elle a l'estomac serré quand je suis loin d'elle et elle m'aime. Et je l'aimerai toujours", écrivait l'acteur, du temps de leur relation.

En août 1969, il concédait quand même des écarts de conduite excessifs. "Hier, c'était encore un jour affreux. Je me suis comporté pire qu'une banshee (créature maléfique du folklore gallois). J'ai insulté Elizabeth, j'étais ivre", raconte le Daily Mail (en anglais). Richard Burton est conscient de son comportement violent, et culpabilise. "Parfois, je ressemble vraiment à mon père (...) Il avait le chic pour blesser les gens. Il avait le même tempérament violent, la même fidélité à maman que moi à Elizabeth."

Elizabeth Taylor et Richard Burton en 1963, année de leur premier mariage.
Elizabeth Taylor et Richard Burton en 1963, année de leur premier mariage. (KOBAL / AFP)

Pour Christopher Williams, professeur à l'université de Yale qui a édité les carnets, ces textes montrent "une image différente" de celle que les gens ont de l'acteur. "Tout ne tournait pas autour des femmes et de l'alcool. C'était une personne qui réfléchissait beaucoup au monde qui l'environnait". En dehors d'une courte pause entre 1972 et 1975, Richard Burton n'a cessé d'écrire sur sa vie, en secret. Une partie du mystère sera bientôt à portée du public.

Vous êtes à nouveau en ligne