Jennifer Lawrence en colère parce qu'elle gagne "moins que ceux munis d'un pénis"

Jennifer Lawrence, le 9 juillet 2015, à San Diego (Californie, Etats-Unis).
Jennifer Lawrence, le 9 juillet 2015, à San Diego (Californie, Etats-Unis). (MARIO ANZUONI / REUTERS)

L'actrice américaine a découvert, fin 2014, qu'elle était moins bien payée que ses partenaires masculins dans les grosses productions d'Hollywood.

Elle est l'actrice la mieux payée au monde, selon Forbes (en anglais). Mais elle gagne quand même moins d'argent que Robert Downey Jr., l'acteur en tête du même classement chez les hommes. Jennifer Lawrence a publié une tribune, mardi 13 octobre, dans laquelle elle s'emporte contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes à Hollywood.

Dans la nouvelle newsletter créée par la comédienne Lena Dunham, intitulée Lenny, Jennifer Lawrence explique avoir appris, lors du piratage de Sony, qu'elle percevait un salaire inférieur à ses partenaires masculins dans le film American Bluff"Quand j'ai découvert que je gagnais moins que ceux munis d'un pénis, je n'étais pas en colère contre Sony. J'étais en colère contre moi-même", témoigne-t-elle.

Fini la gentillesse au moment de négocier ses contrats

"J'avais échoué en tant que négociatrice parce que j'avais abandonné trop tôt. Je ne voulais pas continuer à me battre pour des millions de dollars dont je n'avais pas besoin, les ayant déjà gagnés grâce à deux franchises", raconte encore la star d'Hunger Games et de X-Men.

Du coup, elle explique qu'elle ne sera plus "adorable" et "sympathique" au moment de signer ses contrats pour ne pas avoir l'air d'une "gamine pourrie gâtée". "J'emmerde tout ça, conclut-elle. Jeremy Renner, Christian Bale et Bradley Cooper se sont tous battus et ont réussi à négocier des contrats importants. Je suis sûre qu'on leur a dit de ne jamais rien lâcher et d'être stratégiques, pendant que j'essayais d'éviter de passer pour la sale gosse et que je n'obtenais pas ma part du gâteau."

 

Vous êtes à nouveau en ligne