Hommage à Pigalle dans "Les derniers Parisiens"

France 3

Le film Les derniers Parisiens sort mercredi 22 février. Les réalisateurs Hamé et Ekoué racontent le Pigalle populaire. Hamé est l'invité du Grand Soir ce lundi 20 février.

Pour Hamé, coréalisateur Les derniers Parisiens, ce qu'il aime dans le quartier parisien de Pigalle, c'est "sa faune, son bruit, sa fureur, sa vie. C'est un des derniers lieux parisiens où l'on sent la présence d'un peuple et c'est ce qu'on s'est appliqué à capter" pour ce film, qui sort au cinéma mercredi 22 février avec Mélanie Laurent, Reda Kateb ou Slimane Dazi.

"On voulait montrer une vie filmée au raz des hommes, deux générations incarnées par Reda et Slimane qui ne savent pas se parler autrement que sur le mode du conflit et de l'empoignade. Faire naître une histoire de tous les jours à partir de gens de peu qui font ce qu'ils peuvent dans ce quartier de Pigalle", explique Hamé dans le Grand Soir 3 ce lundi.

"Inquiétude et colère" après l'affaire Théo

Et celui qui est également membre du groupe de rap La Rumeur avec Ekoué d'ajouter : "Les deux tiers des acteurs du film sont non professionnels. On a travaillé avec les gens du quartier, qu'on connaît bien et qui nous ont laissé tourner en toute tranquillité. On a filmé ce qu'on voulait sans problème et sans trop déranger la bête pour capter le pouls du quotidien de Pigalle".

Avec l'affaire Théo, le groupe de rap La Rumeur "traverse une période grande inquiétude, de grande colère légitime et de grande confusion aussi. Cette affaire est sordide et ressemble à d'autres affaires innombrables dénoncées dans les années 2000" par le groupe, conclut Hamé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne