Guy Bedos : disparition de l'humoriste à l'âge de 85 ans

France 2

Guy Bedos évoquait souvent la mort pour la tourner en ridicule, la tenir en respect ou l’apprivoiser. L’humoriste s’est éteint jeudi 28 mai, à l’âge de 85 ans. Son fils, Nicolas Bedos, l’a annoncé en lui rendant hommage.

Guy Bedos était un grand séducteur. Qui a oublié ce slow languissant avec Sophie Daumier, sa compagne à la ville comme à la scène pendant plus de dix ans ? En tandem, il bouscule l'humour des années 1970, mordant et déjà antiraciste. Né à Alger en 1934 dans une famille pied-noir, Guy Bedos avait une mère violente, raciste et antisémite. Il en gardera toute sa vie des bleus à l’âme.

"L'humour est la politesse du désespoir"

Guy Bedos a rejoint la métropole à 16 ans, pour devenir comédien. Il est très vite devenu le roi du one-man show. Toute sa vie, cet enfant battu a exorcisé ses blessures par le rire. "La seule définition de l'humour que j'accepte, car vouloir définir l'humour c'est prendre le risque d'en manquer, c'est de dire que l'humour est la politesse du désespoir. C'est très noir comme énoncé", précisait-il en 2011 dans une interview. Guy Bedos était un homme de gauche, proche de François Mitterrand, mais sur scène, tout le monde en prenait pour son grade. Il est décédé à 85 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne