"Frantz" ou la haine franco-allemande vue par François Ozon

France 3

"Frantz", le film de François Ozon, qui sort mercredi 7 septembre, nous replonge juste après la guerre 14-18 dans la haine entre Français et Allemands. Un drame en lice à la Mostra de Venise.

Le jeune Adrien est un ancien poilu. Démobilisé, il se rend en Allemagne en 1919 dans une petite ville où il n'est pas franchement le bienvenu. Il reste dans ce milieu hostile et s'acharne à retrouver la famille de Frantz, un soldat allemand tué sur le front. Il y a le mystère de la démarche du jeune Français et sa relation étrange avec Anna, la fiancée allemande de Frantz. On en connaîtra l'épilogue à la fin du film Frantz, au cinéma mercredi 7 septembre.

Une armée vaincue acclamée

Mais il y a surtout la haine persistante entre les deux peuples. Un terrible contexte reconstitué par François Ozon. "C'est la guerre qui détermine beaucoup le comportement des personnages", explique le réalisateur. La réalité de l'Allemagne en 1919, ce sont les troubles révolutionnaires déclenchés par les communistes et en parallèle l'armée allemande, vaincue, qui rentre au pays curieusement acclamée par les Allemands. La revanche, cette menace pèse tout au long de ce film, où les petites histoires annoncent la grande, la catastrophe à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne