VIDEO. Cannes : au cœur du "gang des escabeaux" à l'affût des stars au pied des marches du Palais des festivals

Ils ne céderaient leur place au soleil pour rien au monde. Chaque année, des passionnés se retrouvent au bas du tapis rouge du Festival de Cannes pour être au plus près des stars du grand écran. Les membres de ce gang ne mitraillent qu’au téléobjectif et chassent leurs cibles stylo en main… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 25 mai 2019.

Un tapis rouge que foulent des stars du monde entier. Douze jours de paillettes et d'émotions cinématographiques. Des rires, des pleurs, des joies, des déceptions, des scandales, des flops… Tout au bout, la Palme d’or. C’est le Festival de Cannes. Et au pied des marches du palais, des habitués collectionneurs de photos et d’autographes réservent chaque année leur place pour ne rien manquer du spectacle. C’est le "gang des escabeaux".

"Là, nous installons les chaises et les escabeaux pour faire rentrer le maximum de personnes. On a fait d’énormes progrès depuis le début. On a le coup maintenant…" explique très affairée une membre de cette troupe compacte et volontaire. A sa tête, un chef incontesté, Joseph Morpelli, vingt-huit ans de Festival, présent chaque jour, au même endroit et à la même heure.

"C’est d’abord le glamour"

"Cela peut paraître un petit peu bizarre parce que les gens trouvent drôle qu’on attende des journées entières au soleil, confie Joe au magazine "13h15 le samedi" (replay). Mais après, on a de tels résultats que c’est super. Les résultats, c’est d’abord le glamour : les dames sont tellement belles… et les messieurs aussi quand même."

Un autre membre du groupe monté sur escabeau précise sa stratégie : "Il faut savoir où se trouve la photo dans les pages de l’album parce que, quand la personne arrive, cela va très vite, et il faut qu’elle ait le stylo pour signer. J’ai vu Carla Bruni hier. D’habitude, ils n’ont pas le droit de traverser la chaussée. Elle a demandé l’autorisation, est venue gentiment et m’a signé. Elle est belle et gentille…"

Vous êtes à nouveau en ligne