EN IMAGES. Festival de Cannes 2022 : David Cronenberg, Kristen Stewart, Viggo Mortensen et Park Chan-wook ouvrent la deuxième semaine du festival

Huit ans après "Maps to the Stars", David Cronenberg a repris du service avec le dérangeant et très attendu "Crimes of the Future". Un peu plus tôt dans l'après-midi, le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook faisait son retour en compétition avec "Decision to Leave", dix-huit ans après l'électrisant "Old Boy".

Les palmiers de la Croisette ont été secoués en ce début de deuxième semaine par Crimes of the Future de David Cronenberg. En compétition officielle, le long-métrage - dont le scénario a été écrit il y a plus de vingt ans - vient mettre fin aux huit ans d’absence du réalisateur que l’on avait croisé la dernière fois pour Maps to the Stars en 2014. Annoncé comme le film scandale de cette 75e édition, Crimes of the Future porte sur les questions d’ablation d’organes, de mutations et de transhumanisme. Entouré de Viggo Mortensen, Léa Seydoux ou encore Kristen Stewart, le cinéaste a embrasé le tapis rouge en début de soirée.

Un retour très attendu également pour le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook arrivé en fin d’après-midi. Révélé par Old Boy, film qui aurait déblayé la voie à Parasite de Bong Joon-ho, le cinéaste a remonté les marches du Palais des Festivals pour présenter Decision to Leave, son dernier film également présenté en compétition officielle. Dans ce polar où un enquêteur tombe sous le charme de la principale suspecte, Park Chan-wook revisite l’image de la femme fatale. Accompagné de Tang Wei, actrice chinoise qui tourne pour la première fois avec lui, et du célèbre acteur sud-coréen Park Hae-il, le réalisateur a longuement été ovationné à son entrée dans la salle Lumière.

111
Agrippés les uns aux autres, les membres de l'équipe du film "Crimes of The Future" attendent patiemment leur tour pour monter les marches. (De gauche à droite : l'acteur canadien Don McKellar, Léa Seydoux, le réalisateur canadien David Cronenberg, l'acteur américano-dannois Viggo Mortensen, Kristen Stewart et le producteur canadien Robert Lantos). PASCAL LE SEGRETAIN / GETTY IMAGES EUROPE
211
Lunettes sur le nez, le cinéaste canadien se protège du bombardement des flashs cannois qu'il n'avait pas vu pendant huit ans.  PASCAL LE SEGRETAIN / GETTY IMAGES EUROPE
311
L'acteur américano-danois Viggo Mortensen, dans la retenue comme à son habitude, esquisse un sourire un coin avant la projection de "Crimes of the Future". LOIC VENANCE / AFP
411
Moins de discrétion du côté du duo Seydoux-Cronenberg qui rit aux éclats en pleine montée des marches. LOIC VENANCE / AFP
511
Membre du jury du 74e Festival de Cannes, Maggie Gyllenhaal est venue cette fois aux bras de son mari, l'acteur Peter Sarsgaard, en tant que simple spectatrice. ANDREAS RENTZ / GETTY IMAGES EUROPE
611
L'acteur Vincent Cassel dévorant du regard sa compagne et mannequin Tina Kunakey. LOIC VENANCE / AFP
711
La sublime actrice Sharon Stone, à l'aise devant les photographes comme un poisson dans l'eau. LOIC VENANCE / AFP
811
Tout en sobriété, le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook sur le tapis rouge pour son dernier film "Decision to Leave" aux côtés de son compatriote Park Hae-il et de l'actrice chinoise Tang Wei. LIONEL HAHN / GETTY IMAGES EUROPE
911
Également présent, l'acteur Lee Jung-Jae, rendu célèbre à l'international pour son rôle principal dans la série "Squid Game", joint ses mains pour saluer les photographes. LOIC VENANCE / AFP
1011
Avant d'entamer la montée des marches, le réalisateur Park Chan-Wook et son acteur Park Hae-Il s'accordent un petit moment d'amusement devant les boîtiers des photographes. CHRISTOPHE SIMON / AFP
1111
Arrivée en retard sur le tapis rouge pour la projection de "Decision to Leave", Naomi Campbell a, comme à son habitude, hypnotisé les foules. LOIC VENANCE / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne