Avec "Les Misérables", la banlieue parisienne s'invite au Festival de Cannes

France 3

Présenté au Festival de Cannes, le film du Francilien Ladj Ly, "Les Misérables", raconte les cités de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) vu par un enfant de la ville, devenu policier de la brigade anticriminalité.

Avec ses comédiens de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), Ladj Ly est l'invité surprise du Festival de Cannes. Les Misérables, c'est l'histoire de Pinto, un policier muté à Clichy-Montfermeil. Sa première intervention va tourner au drame. Pour son premier film, le réalisateur s'est inspiré de son vécu. En 2008, il filme une bavure policière dans son quartier qui va faire la une des journaux.

Une école à Montfermeil

Depuis vingt ans, cet autodictate va tout filmer, notamment les émeutes de 2005. Pour Les Misérables, il a recruté ses figurants parmi ses amis et sa famille. Ladj Ly a créé une école de cinéma gratuite et ouverte à tous à Montfermeil. Dans son sillage, Ladj Ly entraine une nouvelle génération, prête à transformer l'image de Montfermeil pour en faire un réservoir d'artistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne