Emir Kusturica devient conseiller du membre serbe de la présidence collégiale de Bosnie

Emir Kusturica (2019)
Emir Kusturica (2019) (Valeriy Melnikov / Sputnik)

Emir Kusturica, lauréat de deux Palmes d’or à Cannes, devient le conseiller d'un membre de la présidence collégiale de Bosnie, le Serbe (de Bosnie) Milorad Dodik. Initialement social-démocrate soutenu par l'Occident, Milorad Dodik affiche désormais des positions nationalistes.

Depuis la fin du conflit inter-ethnique, qui a fait 100.000 morts entre 1992 et 1995, la Bosnie est divisée en deux entités autonomes, la République Serbe (RS) et la Fédération croato-musulmane, reliées par de faibles institutions centrales. Milorad Dodik, le leader politique des Serbes de Bosnie (RS), est membre de la présidence collégiale de Bosnie.

Kusturica conseiller politique... d'un nationaliste

On le sait, Emir Kusturica est né à Sarajevo d'une famille d'origine serbe de Bosnie. Le nom du réalisateur figurait jeudi 14 mars sur la liste des conseillers de Milorad Dodik diffusée sur la page internet de la présidence bosnienne. Emir Kusturica y est présenté donc comme un "conseiller", sans autre précision. Le cinéaste de 64 ans entretient d'excellentes relations avec Milorad Dodik, dont il a dit dans une interview l'année dernière "tout le bien" qu'il en pensait.
 

Initialement social-démocrate soutenu par l'Occident, Milorad Dodik affiche désormais des positions nationalistes et brandit régulièrement la menace d'un référendum d'indépendance de l'entité des Serbes de Bosnie, la Republika Srpska (RS), qu'il considère comme un "Etat". En outre, il qualifie souvent la Bosnie de "pays raté".

"Chacun va là où on l'aime"

Interrogé, dans ce même entretien sur sa possibilité de se rendre à Sarajevo, sa ville natale, le metteur en scène a répondu : "chacun va là où on l'aime, j'ai l'impression que dans cette vallée (Sarajevo, ndlr) il existe une idée toute faite sur ma personne qui est d'un côté intransigeante et de l'autre dangereuse".

Emir Kusturica a remporté la Palme d'or au Festival de Cannes pour ses films "Papa est en voyage d'affaires" (1985) et "Underground" (1995).

Vous êtes à nouveau en ligne