Dans "Ice on Fire", Leonardo DiCaprio donne des solutions pour lutter contre la crise climatique

\"Ice on Fire\" (La Glace en feu), un film de Leila Conners.
"Ice on Fire" (La Glace en feu), un film de Leila Conners. (© Harun Mehmedinovic / HBO, Tree Media, Appian Way Productions)

Projeté au Festival de Cannes le 22 mai et réalisé par Leila Conners, "Ice on Fire" est un documentaire coup de poing sur la crise climatique.

Il ne faut pas se voiler la face. Sans DiCaprio, il aurait été difficile de monter le documentaire et de l'emmener jusqu'à Cannes. Acclamé mardi soir aux côtés de Quentin Tarantino et de Brad Pitt, Leonardo DiCaprio n'a plus à prouver son activisme écologique. L'acteur a prêté sa voix au documentaire Ice On Fire, qu'il a aussi produit, tout comme La Onzième Heure (de Leila Conners) qu'il avait produit il y a 12 ans. Pour la réalisatrice, ce n'est pas une fin en soi.

Quand des personnalités comme Leonardo médiatisent le problème, c'est sûr que ça aide. Mais j'encourage aussi tout le monde à agir sans avoir besoin qu'une personne connue dise quoi faire.Leila Conners, réalisatriceà franceinfo

Le ton de ce documentaire est fondamentalement optimiste. "Nous avons aujourd'hui des solutions" pour réduire notre empreinte carbone, et ainsi lutter contre la crise climatique, dit la réalisatrice.

"Ice on Fire" propose des solutions

De nouveaux combustibles plus propres, des algues révolutionnaires, des techniques de pointe pour expulser le dioxyde de carbone de l'atmosphère...la recherche avance. Et même si des chefs d'État, au Brésil ou aux États-Unis, font tout pour faire régresser la lutte, c'est à nous d'agir : "Aux États-Unis, nous avons une industrie qui utilise les énergies fossiles et qui nie le problème (...) Mais nous pouvons, en tant que communauté humaine mondialisée, débarrasser notre atmosphère du dioxyde de carbonne", déclare la réalisatrice, Leila Conners.

C'est tout l'intérêt de ce documentaire qui, certes, tire la sonnette d'alarme, mais fait tout pour ne pas culpabiliser. Jamais notre planète n'avait été aussi menacée, mais jamais l'humanité n'avait disposé de telles solutions. Pour l'environnement comme sur le tournage d'un film, aujourd'hui le maître-mot c'est "action".

Vous êtes à nouveau en ligne