"Une personnalité unique avec une vie pleine de drames" : un documentaire explore la légende Maradona

À la suite de la victoire de l\'Argentine à la Coupe du monde de football en 1986, Diego Maradona reçoit des supporters argentins, un plateau célébrant ce succès.
À la suite de la victoire de l'Argentine à la Coupe du monde de football en 1986, Diego Maradona reçoit des supporters argentins, un plateau célébrant ce succès. (DANIEL LUNA / AFP)

Après des films autour du pilote automobile brésilien Ayrton Senna et de la chanteuse britannique Amy Winehouse, Asif Kapadia s'intéresse cette fois à une légende du football : Diego Maradona.

Après une présentation hors compétition au Festival de Cannes en mai 2019, le nouveau documentaire d'Asif Kapadia, Diego Maradona, débarque sur les écrans français mercredi 31 juillet.

Pour la première fois, le réalisateur britannique s'intéresse à une star toujours en vie, même s'il voit de véritables parallèles entre le footballeur argentin et le pilote automobile brésilien Ayrton Senna ou la chanteuse britannique Amy Winehouse, sujets de ses précédentes réalisations : "Malheureusement et tragiquement, Amy et Senna sont morts jeunes. Et ce qu’il y avait d’intéressant pour moi avec Maradona, en plus d’être un fan de foot, c’était qu’il soit devenu adulte. Dès lors, cela ressemblait à une trilogie avec des films similaires, mais suffisamment différents."

La vie de Diego emprunte à la fois à Senna et Amy : c’est un héros du sport avec des problèmes personnels et des addictions.Asif Kapadiaà franceinfo

"Il est à la rencontre des deux personnages mais en même temps, c’est Diego Maradona et il a une personnalité unique avec une vie pleine de drames", conclut Asif Kapadia.

Des bidonvilles argentins à la gloire des terrains de football

En juillet 1984, Diego Maradona arrive au club de football le SCC Napoli. Très vite les victoires, la gloire, les fêtes jusqu’au bout de la nuit s'enchaînent. Puis l’échec, la honte, la cocaïne, la suspension, l’ombre de la Camorra (l'organisation mafieuse italienne). En se concentrant sur la période napolitaine avec plus de 500 heures d'images inédites, Asif Kapadia avait un fil conducteur : "Sur le terrain, il joue dur… hors du terrain, pareil, avec toute la malice et les fréquentations de la rue. C’est ce qui est arrivé à Naples, qui est l’endroit le plus fou dans lequel Maradona pouvait aller."

Des parallèles sont faits entre sa vie à Naples et son enfance dans le bidonville de Villa Fiorito (banlieue difficile de Buenos Aires en Argentine) où, "pour survivre, il faut avoir la malice de la rue, être dur et intelligent, complète le réalisateur.

Maradona : star des paradoxes

Oscarisé pour le documentaire Amy, le réalisateur a dû composer avec les rumeurs et ragots entourant le prodige du football argentin. Et pourtant il ne le voulait pas : "Je ne suis pas un tabloïd, je m’en fiche de savoir avec qui tu couches. Mais plus tard, j’ai réalisé que c’était un moment clé dans sa vie : cette histoire de fils qu’il renie. Donc j’ai dû en parler. C’est comme si c’était le moment où Diego devient Maradona. Comme si le succès se trouvait mêlé au mensonge : pourquoi les gens deviennent accros à l’alcool ou aux drogues ? Souvent, c’est parce qu’il n’arrive pas à surpasser une souffrance. Et je pense que c’est exactement ce qui lui est arrivé."

Diego Maradona, éternel adolescent, paradoxe vivant entre exubérance et timidité. Un homme, on le voit dans ce film, qui a subi autant que provoqué son destin fabuleux.

Asif Kapadia à Cannes en mai 2019 lors de la présentation du documentaire consacré à Diego Maradona.
Asif Kapadia à Cannes en mai 2019 lors de la présentation du documentaire consacré à Diego Maradona. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Diego Maradona, documentaire réalisé par Asif Kapadia, sortie le 31 juillet 2019 (durée : 2h10).

Vous êtes à nouveau en ligne