Disparition : Ettore Scola, un observateur de la société italienne

FRANCE 2

Le cinéaste italien s'est éteint mardi à l'âge de 84 ans. Ses plus grands films ont marqué le 7e art de l'autre côté des Alpes.

Ettore Scola est décédé hier soir, mardi 19 janvier, à l'âge de 84 ans. En 50 ans de carrière, ce maître de la comédie à l'italienne a dépeint avec justesse le portrait de son pays et de ses compatriotes. Il était surnommé le "Maestro".

Dans "Nous nous sommes tant aimés", en 1974, il conte sur 30 années l'amitié et l'éloignement de trois résistants italiens. Et dans "Une journée particulière", un an après, il réunit deux géants - Marcello Mastroianni et Sophia Lauren - pour aborder le thème des victimes du régime fasciste.

Parmi les plus grands cinéastes

"En Italie, le cinéma a toujours une grande importance. Pas une importance cinématographique ou culturelle, mais sociale avant tout", déclarait Ettore Scola en 1976. Lui n'épargnait personne, ni les riches, ni les pauvres. Quand sort le film "Affreux, sales et méchants" en 1976, le cinéaste s'installe définitivement parmi les grands noms du 7e art. Un fin observateur doublé d'un génie du cinéma a tiré sa révérence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne