Des féministes rendent hommage à Marie Trintignant, 16 ans après sa mort

Une photo de Marie Trintignant brandie lors d\'une manifestation contre la tenue d\'un concert de Bertrand Cantat au Zénith de Paris, le 8 juin 2018
Une photo de Marie Trintignant brandie lors d'une manifestation contre la tenue d'un concert de Bertrand Cantat au Zénith de Paris, le 8 juin 2018 (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Il y a 16 ans, Marie Trintignant succombait aux coups de son compagnon le chanteur Bertrand Cantat. Des féministes lui rendent hommage au cimetière du Père-Lachaise à Paris, où la comédienne est enterrée.

Des féministes rendent hommage dimanche à Marie Trintignant dont la mort il y a 16 ans fut "un électrochoc" concernant les violences contre les femmes, selon Florence Montreynaud du collectif "Encore féministes !" qui participe à la mobilisation actuelle contre les féminicides.

"Comme chaque année, nous irons cet après-midi au Père-Lachaise déposer des fleurs sur sa tombe et nous discuterons ensuite entre féministes dans un café. Nous ne sommes jamais très nombreuses car elle a été tuée un 1er août", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Pour Florence Montreynaud, si la mort en 2003 de l'actrice, tuée par son compagnon le chanteur Bertrand Cantat, fut "un électrochoc" concernant les violences contre les femmes au sein des couples, la France reste "en retard par rapport à des pays d'Europe du Nord ou à l'Espagne" dans les mesures prises pour lutter contre les "féminicides" en dépit de la mobilisation des associations.

Peu de moyens pour mettre les femmes à l'abri

"Il y a un très grand secteur associatif mais qui a peu de moyens. On manque de logements sécurisés pour mettre les femmes à l'abri. La justice ne prend pas de mesures d'éloignement assez rapides contre les hommes", a-t-elle notamment déclaré.

Le collectif "Féminicides par compagnon ou ex" a recensé 81 féminicides depuis le 1er janvier 2019. En 2018, 121 femmes ont été tuées lors de violences au sein du couple.

Face à la mobilisation des associations, le gouvernement a annoncé la tenue d'un "Grenelle des violences conjugales" à partir du 3 septembre.

Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison en Lituanie pour avoir tué Marie Trintignant. Il a été libéré en 2007 après avoir purgé la moitié de sa peine. Le chanteur a progressivement repris son activité artistique à partir de 2010 mais il a dû arrêter l'an dernier une tournée chahutée par des manifestations.

Vous êtes à nouveau en ligne