Cinéma : "Loving", une histoire d'amour dans l'Amérique de la ségrégation

L\'acteur, Joel Edgerton, l\'actrice, Ruth Negga et le réalisateur Jeff Nichols présentent le film \" Loving\" au Festival de Cannes, en mai 2016.
L'acteur, Joel Edgerton, l'actrice, Ruth Negga et le réalisateur Jeff Nichols présentent le film " Loving" au Festival de Cannes, en mai 2016. (ERIC GAILLARD / REUTERS)

"Loving" réalisé par l'américain Jeff Nichols, sort en salles ce mercredi. Il raconte l'histoire d'amour entre un homme blanc et une femme métisse dans une Amérique en pleine ségrégation.

"Loving", une histoire d'amour dans l'Amérique de la ségrégation - Un reportage de Thierry Fiorile
--'--
--'--

Pour certains critiques de cinéma, Loving aurait pu (ou dû?) recevoir la Palme d'Or au dernier Festival de Cannes. Le film de Jeff Nichols, qui sort en salles mercredi 15 février, retrace l'histoire d'amour forte d'un couple mixte qui, en 1958, a réussi, grâce à son combat, à faire changer les lois ségrégationnistes aux Etats-Unis.

En cinq films, Jeff Nichols a imposé son style, quelque soit le thème abordé. Il a ainsi un talent unique pour évoquer la violence aux Etats-Unis en la montrant le moins possible. À 38 ans, le réalisateur américain signe une histoire d'amour académique qui évite tous les pièges historiques.

Une histoire d'amour interdite

Dans l'Amérique de la ségrégation, Mildred, femme métisse et Richard, homme blanc, ne peuvent pas se marier chez eux en Virginie. Alors, ils partent dans l'État voisin de Washington D.C pour s'unir. Dénoncés et arrêtés à leur retour, ils doivent fuir et acceptent de mener le combat pour leurs droits, alors qu'ils n'ont pas l'âme militante. Ils s'aiment, c'est tout. Elle, incarnée par la lumineuse Ruth Negga, lui, interpreté par le taiseux Joel Edgerton, emportent le public. 

Un duo d'acteurs lumineux

Jeff Nichols filme ses deux acteurs tout en pudeur. "C'est mon style...Vous savez, ces événements historiques ont eu une telle puissance émotionnelle que ça pourrait très facilement tomber dans le mélodrame" explique le réalisateur.

Vous êtes à nouveau en ligne