Cinéma : "Le Convoi", l'univers impitoyable des "go-fast"

FRANCE 2

Dans son dernier film "Le convoi", Frédéric Schoendoerffer nous montre l'envers des "go-fast".

Ils ont 1 800 kilomètres à parcourir pour rejoindre Paris et transportent 1 300 kilos de cannabis dans quatre grosses berlines, depuis le sud de l'Espagne. On les appelle les "go-fast". Pour raconter ce voyage en forme de course-poursuite, Frédéric Schoendoerffer s'est attaché au destin de ces convoyeurs. "Les gens qui font les 'go-fast' sont des petites mains. C'est des jeunes gens issus des quartiers qui font ça pour 20 ou 25 000 euros, et qui prennent pas mal de risques", explique à France 2 le réalisateur.

La prison ou la mort

Ce convoi va mal tourner. Fusillade, prise d'otage, trahison, la remontée des "go-fast" sur Paris devient l'enfer. Benoît Magimel est le chef de cette bande. "Le convoi", c'est 1h41 chrono d'une plongée dans la guerre que mène la police contre ces trafiquants avec un suspense : qui de cette équipe arrivera au bout de la route ?


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne