Cinéma : "L'école buissonnière", une ode à la nature

France 3

Le film est une plongée dans la nature, au cœur de la Sologne, avec comme accompagnateur François Cluzet.

Été 1930 : Paul, orphelin, est envoyé à la campagne. Voilà le début du film L'école buissonnière, réalisé par Nicolas Vanier. Pour ce gamin de la ville, la ferme, la nature, la forêt, c'est un autre monde. Il rencontre surtout un homme, Totoche, braconnier bougon au cœur tendre. Totoche va apprendre à l'enfant les lois de la forêt. "C'est une histoire de transmission, comme le grand-père pourrait montrer à son petit-fils comment ça se passe, avec, toujours, le respect de la nature", explique François Cluzet, comédien.

Une bouffée d'air frais

Observer les animaux, les chasser parfois, les aimer surtout : une immersion au cœur d'une nature sublime et à l'époque encore préservée. Pour cela, le film a été tourné pendant plusieurs mois en pleine Sologne au plus près des bêtes, au plus près des gens. Paul rencontrera aussi la noblesse locale, celle qui dirige et décide et pas forcément pour le bien de tous. Ode à la nature, mais aussi à l'amour et l'amitié, L'école buissonnière se regarde avec plaisir, comme une bouffée d'air frais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne