Roman Polanski : les accusations de Charlotte Lewis

Il a reçu le césar du meilleur réalisateur en février, Roman Polanski n’a pas été banni de l’académie des César. Il siègera dans la nouvelle Assemblée en tant que membre historique. De quoi soulever une nouvelle fois des débats houleux autour des accusations d’agressions sexuelles qui entourent le réalisateur. D’autant que Charlotte Lewis continuer de dénoncer le viol qu’elle aurait subi en 1983.

Charlotte Lewis avait 16 ans et rêvait de cinéma. En 1983? Roman Polanski cherche une jeune comédienne pour son prochain film. Le rendez-vous est pris dans l’appartement parisien du réalisateur. "C’est là que cet homme charmant, que je connaissais depuis 4 ou 5 heures à peine, s’est complètement métamorphosé. Il a d’un coup commencé à me toucher, il a mis ses mains sur ma poitrine, je l’ai repoussé", raconte l’actrice britannique avant de dénoncer le chantage que lui aurait fait Roman Polanski : si elle refusait de se laisser aller au désir du réalisateur, il n’était plus question pour elle de passer des essais. 

Un viol datant de 1983, pour lequel Charlotte Lewis n’a pas porté plainte

"Ce dont je me rappelle après, c’est lui au-dessus de moi. Roman m’a violé. Voila ce qu’il s’est passé". Quelques temps plus tard, Charlotte Lewis monte les marches du Festival de Cannes pour son premier rôle dans le film « Pirates ». Roman Polanski niera les faits, et tentera de discréditer son accusatrice en soulignant une prétendue fascination de la part de l’actrice, et son désir de devenir sa maitresse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne