"On se lève et on se barre" : la tribune choc de Virginie Despentes fait réagir

franceinfo

Parue dans "Libération" au lendemain de la 45e cérémonie des César, la tribune de Virginie Despentes, qui s'en prend aux puissants, a suscité de nombreuses réactions.

"Ce texte de Despentes dit TOUT. Toute la colère et ce que nous en ferons". Le tweet est signé Johanna Luyssen, journaliste à Libération, où a été publiée une tribune de Virginie Despentes, dans laquelle l'auteure de Vernon Subutex et King Kong Théorie appelle à "se lever" et à "se casser" dans les moments où le sexisme de la société n'est plus tolérable. Le texte, qui s'attaque aux puissants, aussi bien dans la culture qu'en politique, a déclenché un torrent de réactions. "Ce sentiment de révolte a trouvé des morts, et c'est incroyable", estime la journaliste. "C'est fort, c'est puissant, ça m'a donné de l'énergie pour des mois et des mois".

"Un texte dont on avait besoin"

"On se lève et on se barre, parce qu'en fait, c'est exactement ce qu'a fait Adèle Haenel (...) c'est d'avoir envie de tout jeter", estime quant à elle Marie Rolland, étudiante, en référence au comportement de l'actrice lors de la cérémonie des César. "Merci Mme Despentes de mettre vos mots magiques sur la rage, de canaliser notre colère", avait-elle tweeté. "C'était un texte dont on avait besoin, parce que Despentes a l'habitude de mettre des mots simples sur des choses que personne n'a envie de lire ou d'entendre", juge-t-elle. "Je me suis senti, comme homme, obligé de participer à le diffuser, parce que si ce ne sont que des femmes qui relaient cette parole, on ne pourra jamais avancer", conclut le consultant et formateur Marc Augier.

Vous êtes à nouveau en ligne