La future direction de l'Académie des César devra représenter le cinéma dans "sa diversité", déclare le ministre de la Culture

Le ministre de la Culture Franck Riester à l\'Elysée, à Paris, le 7 novembre 2019. 
Le ministre de la Culture Franck Riester à l'Elysée, à Paris, le 7 novembre 2019.  (ALAIN JOCARD / AFP)

La direction des César a annoncé jeudi sa "démission collective", à quinze jours de la prochaine cérémonie annuelle. 

La future direction de l'Académie des César devra "permettre de représenter le cinéma français dans toutes ses esthétiques et sa diversité", a estimé jeudi 13 février le ministre de la Culture Franck Riester, après la démission collective de l'équipe en place, quinze jours avant la cérémonie du 28 février.

"Cette gouvernance renouvelée doit permettre de représenter le cinéma français dans toutes ses esthétiques et sa diversité afin de permettre à l'Académie de continuer à incarner son rayonnement", souligne-t-il dans un communiqué, tout en rappelant qu'il s'agit d'une institution indépendante.

"Sa gouvernance doit être guidée par un fonctionnement démocratique et des exigences d'ouverture, de transparence, de parité et de diversité", poursuit-il.

Une nouvelle direction élue après la cérémonie 

Une assemblée générale se tiendra après la cérémonie du 28 pour élire la nouvelle direction, préparer les modifications des statuts fondateurs et mettre en oeuvre des mesures de modernisation d'une institution jugée par beaucoup dépassée.

Visé par des accusations de viol, le cinéaste Roman Polanski, en tête des nominations aux César pour son film J'accuse, cristallise une partie des reproches faits à l'Académie.

Vous êtes à nouveau en ligne