César 2020 : avis de tempête sur la 45e cérémonie

France 2

Les turbulences étaient annoncées, après la démission d'Alain Terzian, qui siégeait à la tête de l'Académie, l'affaire Adèle Haenel et la polémique Polanski... L'équipe du film "J'accuse" a d'ailleurs décidé de ne pas se rendre à la cérémonie qui se tient dans la soirée, vendrdi 28 février.

Loin de l'habituelle ambiance feutrée des César : des fumigènes et des manifestants accueillent les invitées de la 45e cérémonie, vendredi 28 février. La cible de leur colère : Roman Polanski, nommé douze fois pour son film J'accuse. Sur le tapis rouge, les premiers participants réagissent. "Je suis solidaire avec les femmes, commente l'actrice Frédérique Bel. J'aimerais bien que les choses soient plus saines, dans ce métier comme ailleurs." Elle ajoute : "Maintenant, c'est une fête du cinéma, j'aurais aimé que ça le reste".

L'organisation des César pointée du doigt

Le matin, le ministre de la Culture Franck Riester avait pris position. "L'oeuvre (J'accuse), qui est un collectif, peut être récompensée à mon sens. En ce qui concerne le César du meilleur réalisateur, c'est la responsabilité de celles et ceux qui votent. Il me semble que ce message serait négatif." Peu de diversité, pas de parité, l'organisation des César est pointée du doigt. Il y a deux semaines, 400 personnalités demandaient plus de transparence. Réponse de la direction de l'Académie des César : une démission collective.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne