César 2019 : la comédie "Le Grand Bain" et le drame "Jusqu'à la garde" favoris

Un César
Un César (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

"Le Grand Bain", la comédie à succès présentée hors compétition à Cannes, de Gilles Lellouche, sur des cabossés de la vie qui s'adonnent à la natation synchronisée, et "Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand, film choc sur les violences conjugales, sont en tête des nominations pour les César 2019, chacun en lice pour dix prix.

Cette sélection 2019 établie sur les films sortis en 2018 reflète la grande qualité des films français sortis en salles l’an dernier. Un niveau qui égale sa diversité, allant de la comédie ("Le Grand Bain") à l’autofiction dramatique ("Un amour impossible"), en passant par l’adaptation littéraire historique ("Mademoiselle de Joncquières") et même le western ("Les Frères Sisters").

Exigence, émotion et originalité caractérisent cette 44e sélection. Reste à espérer que les décisions du jury et que la cérémonie seront à la hauteur.
"Le Grand Bain" et "Jusqu'à la garde" font partie des sept nommés pour le César du meilleur film, qui sera remis le 22 février.

"Le Grand bain" et "Jusqu'à la garde concourent aux côtés du western en anglais de Jacques Audiard "Les Frères Sisters", de "La Douleur" d'Emmanuel Finkiel, d’après Marguerite Duras, de la comédie de Pierre Salvadori "En liberté!", du tendre hommage aux gloires de la chanson d'Alex Lutz "Guy", et de "Pupille" de Jeanne Herry, sur le parcours d'une adoption.

Réalisateurs, acteurs et actrices

Les cinéastes Xavier Legrand ("Jusqu'à la garde) et Gilles Lellouche (Le Grand bain) concourent aussi dans la catégorie meilleur réalisateur, aux côtés d'Emmanuel Finkiel, Pierre Salvadori, Jacques Audiard, Alex Lutz et Jeanne Herry.

Pour le César du meilleur acteur, ont été sélectionnés Denis Ménochet pour "Jusqu'à la garde", Romain Duris pour "Nos batailles" et Gilles Lellouche pour "Pupille", aux côtés d'Edouard Baer dans "Mademoiselle de Joncquières", Vincent Lacoste dans "Amanda", Alex Lutz dans "Guy" et Pio Marmaï dans "En liberté!".
Pour les actrices, ont été retenues Mélanie Thierry pour "La Douleur", Virginie Efira pour "Un amour impossible" et Léa Drucker" pour "Jusqu'à la garde", ainsi qu’Élodie Bouchez et Sandrine Kiberlain dans "Pupille", Cécile de France dans "Mademoiselle de Joncquières" et Adèle Haenel dans "En liberté !".

 

Vous êtes à nouveau en ligne