"Casa grande" : une chronique familiale brésilienne

FRANCE 3

Le film brésilien sort en salles mercredi 3 juin. Une équipe de France 3 vous en donne un avant-goût.

"Casa grande" est le premier long métrage du réalisateur brésilien Felippe Barbosa. L'histoire se passe à Rio de Janeiro, Jean a 17 ans, et pour lui, c'est l'heure des premiers émois amoureux. Son destin, dans la belle maison où il grandit avec des serviteurs, semble tout tracé. Mais peu à peu, l'illusion du bonheur se fissure, car son père est en train de perdre toute sa fortune. Faute d'argent, la bonne et le chauffeur sont renvoyés. Jean réalise alors combien ils lui manquent, ils étaient ses confidents.

Le mythe cache une terrible vérité

C'est la première fois dans l'histoire du cinéma brésilien qu'un jeune réalisateur parle de ses origines bourgeoises. Le Brésil a longtemps vécu sur le mythe de l'entente cordiale entre toutes les classes. Ce mythe cache en vérité un terrible paternalisme. "C'est en quelque sorte un héritage direct d'une société esclavagiste coloniale qui a existé très longtemps au Brésil. C'est le dernier pays qui a aboli l'esclavage en 1888. Plus on est riche, plus on est blanc et moins on est riche, plus on est noir", explique l'historien Jean Hébrard.
Grâce à cette crise familiale, Jean va s'ouvrir aux autres. C'est dans les favelas qu'il trouvera la réponse à ses questions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne