Cannes : des coups de feu sèment la panique au "Grand Journal"

Capture d\'écran de l\'émission \"Le Grand Journal\" de Canal+ perturbée par un mouvement de foule à cause de tirs à blanc, le 17 mai 2013.
Capture d'écran de l'émission "Le Grand Journal" de Canal+ perturbée par un mouvement de foule à cause de tirs à blanc, le 17 mai 2013. (CANAL + / FRANCETV INFO)

Des spectateurs ont cru que des coups de feu étaient tirés. Il s'agissait en réalité de balles à blanc.

Panique lors de l'émission "Le Grand Journal" à Cannes, vendredi 17 mai. Des coups de feu ont été entendus aux abords du plateau, provoquant un mouvement de foule. L'émission, qui est en direct de la Croisette pendant le festival, a été aussitôt interrompue pendant plusieurs dizaines de minutes.

CANAL+

Le compte Twitter de l'émission s'est montré rassurant. Il a évoqué un "incident en marge" et a indiqué que "tout le monde [allait] bien" :

Le tireur a été arrêté par la police en possession d'un pistolet d'alarme, inoffensif, dont il aurait fait usage à au moins deux reprises, et d'une grenade factice, a indiqué la police à Reuters. "Il s'agit vraisemblablement d'un déséquilibré", a ajouté cette source.

L'émission a repris à 20h40 et le présentateur Michel Denisot a indiqué qu'il s'agissait de tirs à blanc et qu'il n'y avait pas eu de blessé. Rapportant des propos du responsable de la police cannoise, l'animateur a affirmé que l'homme a tiré en l'air après avoir dit à une femme : "Si j'étais vous, je ne resterais pas là".

Vous êtes à nouveau en ligne