Bécassine : une héroïne controversée

france 3

Bécassine, la servante au grand coeur un peu étourdie née au début du XXe siècle, fait son retour dans les salles mercredi 20 juin.

On la croyait rangée des voitures, et passée de mode, comme les sucres d'orge ou les trains électriques. Et revoilà la nounou bigoudène remise au goût du jour par la grâce du cinéma : une Bécassine certes un peu godiche dès sa prime jeunesse, mais qui au fil de l'histoire, va afficher d'innombrables qualités, bien au-delà des clichés que son personnage véhicule habituellement.

Elle "représente les femmes arriérées des campagnes"

Et pourtant, cette version 2018 réalisée par Bruno Podalydès ne plait pas à tout le monde. Un collectif d'indépendantistes bretons a même carrément appelé au boycott du film : "Bécassine, c'est quand même un personnage qui représente les femmes arriérées des campagnes ; il est temps de tuer ce personnage, tel qu'il est montré aujourd'hui", estime Ewan Thabaud, membre du collectif Dispac'h. Et la polémique ne date pas d'hier : en 1939 déjà, la première adaptation cinéma de la BD crée en 1905 avait dû être déprogrammée des salles sous la pression bretonne. En marge des susceptibilités, Bécassine mise sur d'autres valeurs, comme la candeur, ou la capacité d'émerveillement, burlesque et poétique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne