Avec l'intelligence artificielle, devenir quelqu'un d'autre est facile, mais dangereux

France 3

Pour devenir quelqu'un d'autre, il suffit de se déguiser et de mettre un masque, ce que permet l'intelligence artificielle en bien ou en mal.

Avec l'intelligence artificielle, il suffit d'aller sur la toile pour récupérer des centaines d'images d'un visage, puis de les mettre dans un algorithme appelé Deepfake. Ensuite, il sera possible de contrôler ce visage comme si c'était une marionnette. Les expressions d'une personne peuvent être plaquées sur un autre visage dont on a récupéré les photos sur le web et ainsi la contrôler.

Le cinéma en est friand

Cela intéresse beaucoup le monde du cinéma. Quand un acteur n'est pas très bon, on peut retourner les scènes par un meilleur acteur tout en gardant le visage du piètre comédien. Idem avec un acteur qui ne sait pas danser. On va appliquer sur lui les mouvements d'une danseuse étoile, ce qui évite une doublure qui coûte cher.

On peut le faire maintenant avec un ordinateur grand public et même un smartphone, c'est très accessible, explique le journaliste de France 3 Anicet Mbida. Le problème, prévient-il, c'est qu'on peut faire dire ce qu'on veut à chef d'État, comme une déclaration de guerre. C'est une technologie qui demande à être bien encadrée sinon on finira par ne plus rien croire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne