"On ne peut pas contester ma carrière", réagit Alain Delon, visé par une pétition sur des propos controversés

Alain Delon arrive à un dîner en l\'honneur du président chinois Xi Jinping à l\'Elysée, le 25 mars 2019 à Paris.
Alain Delon arrive à un dîner en l'honneur du président chinois Xi Jinping à l'Elysée, le 25 mars 2019 à Paris. (GONZALO FUENTES / REUTERS)

"Je ne comprends pas ce que c'est que ce truc", a notamment déclaré l'acteur, qui doit recevoir une Palme d'or pour l'ensemble de sa carrière, dimanche, au Festival de Cannes.

"On m'aime ou on ne m'aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière." Alain Delon s'est exprimé dans les colonnes du Figaro, mercredi 15 mai, alors qu'une pétition initiée aux Etats-Unis l'accuse d'avoir tenu des propos discriminatoires à l'égard, entre autres, des homosexuels et des migrants. "Je ne comprends pas ce que c'est que ce truc, a notamment réagi l'acteur. J'ai l'impression que son auteur cherche surtout à se mettre en valeur. Qui est-elle ? Et pourquoi maintenant ?" Le Français doit recevoir une Palme d'or d'honneur pour sa carrière, dimanche 19 mai, lors du festival de Cannes.

Le texte de la pétition Care2 recense plusieurs positions passées de l'acteur, et notamment que les couples homosexuels ne devaient pas avoir le droit d'avoir ou d'adopter des enfants. Selon l'acteur, cette polémique est liée à un passage dans l'émission "C à vous", en 2013. "J'avais surtout dit que je me fichais complètement que des gays se marient, déclare Alain Delon au Figaro. Mais qu'il y avait une chose que je ne voulais pas, c'était qu’ils adoptent, car un enfant a besoin selon moi d'une maman et d'un papa".

Interrogée sur cette polémique, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, a dénoncé des propos "scandaleux", y compris "homophobes". Mais elle a rappelé que la récompense annoncée "couronne son rôle d'acteur, sa participation à des films et non pas les propos qu'il a pu tenir par ailleurs".

Vous êtes à nouveau en ligne