Cinéma : Alain Delon et Cannes, entre amour et désamour

Le Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) rendait hommage à Alain Delon dimanche 19 mai. La légende du cinéma français a reçu une Palme d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Sur la musique du Clan des Siciliens et le regard fier, Alain Delon s'est présenté dimanche 19 mai sur le tapis rouge du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes). Après soixante ans de carrière, l'acteur vient de recevoir une Palme d'or d'honneur. Malgré la polémique née d'une pétition le qualifiant de "misogyne et homophobe", les Français autour des marches l'ont toujours dans leur cœur. "Depuis 9 heures je suis là. Ça me touche, j'ai le cœur qui palpite", confie un fan de la première heure au micro de France 2. "C'est une grande star comme il n'y en aura plus beaucoup", surenchérit un second.

Une histoire faite de hauts et de bas

Alain Delon et le Festival de Cannes, c'est une histoire d'amour et comme toutes celles qui durent, elle a connu des nuages et le plein soleil. En 1962, à 27 ans, il débarque sur la Croisette avec sa compagne Romy Schneider. Delon prend ensuite seul toute la lumière lorsqu'il interprète Mr Klein en 1976. Sa prestation est saluée, mais il n'obtient aucune récompense à Cannes. Oublié aussi en 1984, le film Notre histoire de Bertrand Blier, dans lequel il joue. Vexé, il attendra six ans avant de remettre les pieds à Cannes. S'en suivent des années de fâcheries et de réconciliations, mais aucun prix individuel. Avec cette Palme d'or d'honneur, le malentendu est dissipé. Delon et Cannes sont désormais liés pour la vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne