Violences faites aux femmes : l'affaire Weinstein a-t-elle libéré la parole ?

FRANCE 2

Il y a tout juste un an, l'affaire Weinstein éclatait au grand jour, marquant le début du mouvement #MeToo. Un mouvement qui a depuis libéré la parole des femmes.

Nous sommes en octobre 2017, les accusations d'agressions sexuelles à l'encontre du producteur américain Harvey Weinstein font l'effet d'une bombe. Les témoignages de victimes dénonçant publiquement leur agresseur affluent sur Twitter, avec le hashtag #MeToo. Mais un an plus tard, les choses ne semblent pas avoir vraiment évolué pour une majorité des Français. 70% estiment que rien n'a changé selon une enquête de Harris Interactive.

Hausse du nombre de plaintes

Pourtant dans les faits, il est évident que la parole s'est libérée. D'autres hashtags, comme #Balancetonporc, ont vu le jour. On observe aussi un bond spectaculaire du nombre de plaintes pour agression sexuelle, +31,5% entre octobre et décembre 2017 en France. Même tendance du côté des plaintes pour violence, +18%. Sur le plan politique, si le président Macron a déclaré vouloir faire de l'égalité hommes-femmes une grande cause nationale, aucune mesure n'a été annoncée pour venir en aide à toutes celles et ceux victimes d'agressions sexuelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne