Une pétition demande le retrait de Matt Damon du film "Ocean's 8" après ses propos sur le harcèlement sexuel

L\'acteur américain Matt Damon lors de la première du film \"Suburbicon\", le 22 octobre à Los Angeles (Etats-Unis). 
L'acteur américain Matt Damon lors de la première du film "Suburbicon", le 22 octobre à Los Angeles (Etats-Unis).  (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La pétition appelle les producteurs du film à renoncer à la brève apparition de l'acteur. Ce dernier a expliqué, lors d'une interview, qu'il était prêt à travailler "au cas par cas" avec des hommes qui ont été accusés de comportement sexuel inapproprié.

Il est accusé de ne pas condamner fermement le harcèlement sexuel à Hollywood. Matt Damon fait l'objet d'une pétition (en anglais) demandant à ce que l'acteur américain soit effacé du film Ocean's 8, dans lequel il fait une brève apparition, dont la sortie est prévue en juin 2018. Plus de 25 000 personnes avaient signé ce texte dimanche soir, dénonçant les propos de l'interprète de Jason Bourne au sujet des accusations de harcèlement sexuel qui ébranlent le milieu du cinéma.

Dans une interview, l'acteur avait assuré être prêt à travailler "au cas par cas" avec des hommes qui, depuis le début de l'affaire Weinstein, ont été accusés de comportement sexuel inapproprié. "Une attitude dégoûtante", selon les auteurs de la pétition, qui appellent les producteurs d'Ocean's 8, à "renoncer à la brève apparition de Damon". Ocean's 8 rassemble un casting de stars féminines, dont Cate Blanchett, Sandra Bullock, Anne Hathaway ou encore Rihanna.

En novembre, le réalisateur Ridley Scott avait pris l'initiative d'effacer les scènes jouées par Kevin Spacey, accusé d'agressions sexuelles, de son prochain film Tout l'argent du monde. Il a fait rejouer ces scènes par un autre acteur.

"La plupart des hommes avec qui j'ai travaillé ne font pas ce genre de choses" 

L'interview de Matt Damon a été publiée lundi par le site Business Insider, à l'occasion de la sortie de son nouveau film Downsizing. L'acteur a fait valoir qu'Hollywood n'était pas un nid de harceleurs sexuels, contrairement à ce que le récent torrent d'accusations visant des vedettes comme Kevin Spacey ou Dustin Hoffman pourrait laisser penser. "On est à un tournant, et c'est formidable, mais je crois qu'une chose dont on ne parle pas, c'est qu'il y a des tas de gars, en fait la plupart des hommes avec lesquels j'ai travaillé, qui ne font pas ce genre de choses (...) ", a déclaré l'acteur oscarisé de 47 ans. 

Or, selon les personnes qui ont lancé la pétition, le discours de Matt Damon est semblable à celui des utilisateurs du mot-dièse "#NotAllMen" (pas tous les hommes) : en martelant que les hommes ne sont pas tous des prédateurs, ils tendraient à véhiculer le doute sur la parole des victimes de viols et de harcèlement. 

Matt Damon n'est pas lui-même impliqué dans le scandale de harcèlement sexuel qui frappe plusieurs acteurs et producteurs d'Hollywood. Mais il a déjà été critiqué il y a quelques semaines pour des propos tenus sur la chaîne ABC. Il avait alors déclaré qu'il fallait faire la différence entre "caresser les fesses et violer quelqu'un ou agresser sexuellement un enfant". "Il faut indubitablement s'attaquer à ces deux comportements et les supprimer, mais il ne faut pas les confondre", avait-il ajouté. Des propos critiqués notamment par son ex-petite amie, l'actrice Minnie Driver, rencontrée sur le tournage de Good Will Hunting, un film de 1997 coécrit par Matt Damon et distribué par Miramax films, la société des frères Weinstein.