#MeToo : l'actrice Lindsay Lohan estime que les femmes qui dénoncent leurs agresseurs "paraissent faibles", puis s'excuse

L\'actrice américaine Lindsay Lohan au Festival de Cannes, le 25 mai 2017.
L'actrice américaine Lindsay Lohan au Festival de Cannes, le 25 mai 2017. (STEPHANE MAHE / REUTERS)

"J'ai depuis appris que des déclarations comme les miennes étaient perçues comme blessantes, ce qui n'a jamais été mon intention", assure la star.

Lindsay Lohan aura mis quelques jours à revenir sur ses propos. Dans une interview au journal britannique The Times, le 4 août, l'actrice américaine avait affirmé qu'à ses yeux, les femmes qui dénoncent les agressions et le harcèlement sexuel dans le cadre du mouvement #MeToo "paraissent faibles" et que certaines "font ça pour attirer l'attention". Face au tollé, elle s'est excusée, dimanche 12 août, dans le magazine People.

"Je vais vraiment me haïr de dire cela, mais je pense que les femmes qui dénoncent toutes ces choses paraissent faibles, quand elles sont au contraire des femmes très fortes, déclarait Lindsay Lohan dans The Times. Il y a toutes ces filles qui sortent du silence, qui ne savent pas vraiment qui elles sont, et qui font ça pour attirer l'attention. Ça discrédite les faits qu'elles rapportent." De nombreuses voix s'étaient élevées sur Twitter pour dénoncer ces propos.

Elle expliquait déjà se "sentir mal" pour Weinstein

Lindsay Lohan assure qu'elle ne voulait qu'exprimer "[son] espoir qu'une poignée de faux témoignages, dans un tsunami de voix héroïques, ne servent pas à diluer l'importance du mouvement #MeToo", qu'elle dit défendre. "J'ai depuis appris que des déclarations comme les miennes étaient perçues comme blessantes, ce qui n'a jamais été mon intention", poursuit-elle, exprimant son admiration pour les femmes à l'origine de cette libération de la parole.

Le site Vulture rappelle par ailleurs que la jeune femme, révélée dans des productions de Disney mais qui se fait aujourd'hui rare au cinéma, avait expliqué se "sentir mal" pour Harvey Weinstein, le producteur dont la chute est à l'origine du mouvement #MeToo.

Vous êtes à nouveau en ligne