Sept BD à glisser dans vos valises pour les vacances

Femmes lisant à la plage, mer du Nord, Allemagne
Femmes lisant à la plage, mer du Nord, Allemagne (PICTURE ALLIANCE / GETTY IMAGES)

L'été est une saison propice à la lecture. N'oubliez pas les BD !

Selon la dernière étude barométrique Les Français et la lecture publiée en 2019 par le CNL (Centre national du livre), la BD arrive en deuxième position des genres préférés des Français en termes de lecture, notamment chez les jeunes de 15 à 24 ans. Voici sept albums BD ou romans graphiques à lire pendant vos vacances.  

1"Rita sauvée des eaux", de Sophie Legoubin-Caupeil et Alice Charbin

Sophie connait bien l'Inde. Quand elle était enfant, elle y a souvent voyagé avec ses parents. Ils s'y rendaient en voiture, en famille. Le premier janvier 1987, sur une plage du Sud de l'Inde, Sophie a perdu son père. Elle avait 15 ans. Il s'est noyé en sauvant une jeune femme de la noyade. Trente ans plus tard, on la retrouve à Mumbaï, avec sa famille, assistant à un mariage de la haute société indienne, huit cents invités pour célébrer les noces du fils de la Rita "sauvée des eaux" par son père trente ans plus tôt.  Sophie se sent fière, "comme si une longue marche l'avait menée jusque-là en habit de fête". Ce très bel album est le récit autobiographique de Sophie Legoupin-Caupeil. L'histoire d'un voyage dans le temps et d'un cheminement intérieur pour se libérer du passé. Un récit intime autant qu'un voyage en terre indienne, très joliment accompagné en images par Alice Charbin, à la manière d'un carnet de route.

Couverture de \"Rita sauvée des eaux\", de Sophie Legoubin-Caupeil et Alice Charbin
Couverture de "Rita sauvée des eaux", de Sophie Legoubin-Caupeil et Alice Charbin (Delcourt, 2020)

(Delcourt - 176 pages – 22,95 €)

2"Payer la terre", de Joe Sacco

Traduit de l'américain par Sidonie Van DenDries

Une expédition dans le Grand Nord, une somme d'informations historiques, des témoignages intimes bouleversants, des dessins magnifiques… La nouvelle enquête dessinée du documentariste BD américain Joe Sacco sur la colonisation des peuples premiers des Territoires du Nord-Ouest canadiens est une pépite

Couverture de \"Payer la terre\", de Joe Sacco (Futuropolis & XXI, 2020)
Couverture de "Payer la terre", de Joe Sacco (Futuropolis & XXI, 2020) (Joe Sacco)

(Futuropolis & XXI - 272 pages – 26 euros)

3"Les Cahiers d'Esther, Histoires de mes 14 ans", Riad Sattouf 

On ne présente plus Esther. On suit depuis ses dix ans les aventures de cette héroïne du quotidien. Les quatre premiers albums se sont vendus à 650 000 exemplaires ! Dans ce nouvel opus, hilarant et tendre, Esther a désormais 14 ans et se découvre une nouvelle conscience politique. Elle dort toujours avec son doudou mais fait du baby-sitting. Elle s'intéresse aux grandes causes, des "gilets jaunes" à la condition des SDF, et crame les pères libidineux de ses copines. Langage toujours fleuri, elle pleure devant le spectacle de Notre-Dame en feu et nous raconte ses premières soirées alcoolisées… Sourire radieux enfin débarrassé de ses bagues, elle commence même à parler avec nostalgie de sa "jeunesse". Quand on la quitte elle est prête pour la troisième, et il y a même un certain Abdelkrim qui entré dans sa vie... Vraiment on adore cette série qui se partage avec bonheur entre adultes, enfants, et ados.  Riad Sattouf nous en avait dévoilé les dessous dans une interview au moment de la sortie en mai dernier, retardée à cause de la crise sanitaire.   

\"Les Cahiers d\'Esther, histoire de mes 14 ans\", Couverture, juin 2020
"Les Cahiers d'Esther, histoire de mes 14 ans", Couverture, juin 2020 (Riad Sattouf / Allary Editions)

(Allary Editions - 56 pages - 16,50 €)

4"L'homme qui tua Chris Kyle - Une légende américaine", de Fabien Nury (scénario) et Brüno (dessin)

Ce nouvel album du duo Nury/Brüno remonte le fil de l'assassinat le 2 février 2013 du tireur d'élite Chris Kyle, héros américain étoilé de la guerre en Irak, par un autre soldat, Eddie Ray Routh. Envers du décor de ce que Clint Eastwood avait montré dans son film American Sniper en 2015, qui se plaçait du point de vue du héros, L'homme qui tua Chris Kyle - Une légende américaine s'attache au personnage d'Eddie Ray Routh, et au processus qui l'a conduit à commettre l'irréparable. A travers cette histoire emblématique, les deux auteurs dévoilent l'âme sombre de l'Amérique. Un bel album, très réussi graphiquement, et déroulé dans un scénario à la mécanique parfaite.

Couverture de \"L\'homme qui tua Chris Kyle-Une légende américaine\", de Fabien Nury et Brüno
Couverture de "L'homme qui tua Chris Kyle-Une légende américaine", de Fabien Nury et Brüno (Dargaud, 2020)

(Dargaud – 164 pages – 22,50 €)

5"Saison des roses", de Chloé Wary (Flblb)

Ce roman graphique engagé, qui raconte avec un graphisme explosif l'émancipation des filles au cœur d'une équipe de foot féminine en banlieue, a reçu le Prix du Public France Télévisions, inauguré cette année au Festival d'Angoulême. Un prix plus que mérité pour un album signé par une jeune autrice prometteuse et engagée de 23 ans.    

\"Saison des Roses\" de Chloé Wary
"Saison des Roses" de Chloé Wary (EDITIONS FLBLB)

(FLBLB - 264 pages - 23 €)

6"Quatorze juillet", de Bastien Vivès (scénario et dessin)  et Martin Quenehen (scénario)

Le jeune auteur Bastien Vivès, auteur de la série manga à la française LastMan, et de récits intimistes comme  Le goût du chlore ou de Une fille expérimente avec Quatorze juillet, publié début mars juste avant le confinement, un nouveau genre. Ce thriller met en scène un jeune gendarme fraîchement arrivé en poste dans un petit village, où il rencontre un homme, Vincent Louyot, et sa fille Lisa. Vincent est venu dans la région pour essayer de faire le deuil de sa femme Catherine un an plus tôt, dans un attentat… Le jeune gendarme va s'attacher à ces deux personnages brisés par la vie. Martin  Quenehen co-signe avec cet album son premier scénario de BD, servi par la patte de Bastien Vivès.   

   Couverture de \"Quatorze juillet\", de Bastien Vivès  et Martin Quenehen
   Couverture de "Quatorze juillet", de Bastien Vivès  et Martin Quenehen (Casterman, 2020)

(Casterman – 256 pages – 22 €)

7"Ne regarde pas derrière toi" d'Anabel Colazo

Traduit de l'espagnol par Eloïse de la Maison

Un album étrange, par une jeune autrice espagnole qui s'est inspirée des "Creepypastas", ces légendes urbaines effrayantes qui voient le jour sur internet. Anabel Corazo nous raconte ici l'histoire de Blanca, une jeune fille hantée par une apparition, un être étrange que personne ne voit sauf elle. La découverte sur la plage du cadavre d'une fille accentue le malaise de Bianca… Ce récit initiatique décalé est servi par un graphisme très singulier, qui emprunte certains codes au manga tout en composant un style très personnel. Déroutant, et intéressant album de la jeune garde espagnole !  

Couverture de \"Ne regarde pas derrière toi\" d\'Anabel Colazo
Couverture de "Ne regarde pas derrière toi" d'Anabel Colazo (Editions Ça & Là, 2020)

(Ça & Là – 128 pages – 14 €)

Vous êtes à nouveau en ligne