Dans "Un cow-boy à Paris" signé Achdé et Jul, Lucky Luke trinque à l'absinthe avec Verlaine et Rimbaud

La couverture du nouveau Lucky Luke
La couverture du nouveau Lucky Luke (Dupuis)

"Un cow-boy à Paris", la dernière aventure de Lucky Luke signée Achdé et Jul imagine le célèbre héros et son cheval Jolly Jumper dans la capitale française à la fin du 19e siècle, au moment de la construction de la statue de la Liberté qu'il doit convoyer jusqu'à New York. Il croise Victor Hugo, Gustave Eiffel, Verlaine, Rimbaud et s'émeut de la belle Madame Bovary. Sortie le 7 novembre.

Il avait déjà croisé Sarah Bernhardt dans l'album portant le nom de la célèbre actrice française de la fin du 19e siècle, mais elle était alors en tournée américaine. Lucky Luke rencontre aujourd'hui d'autres personnalités françaises de son siècle, mais c'est cette fois le célèbre cow-boy, accompagné comme il se doit par sa monture Jolly Jumper, qui a traversé l'Atlantique. La 80e aventure du célèbre héros solitaire, "Un cow-boy à Paris", sort le 7 novembre. Elle le voit assurer la mission de surveiller et convoyer jusqu'à New York la statue de la Liberté, le chef d'oeuvre de Bartholdi (et Gustave Eiffel) offert par la France aux Etats-Unis. Dans la capitale française, Luke croise toutes les personnalités de l'époque : Bartholdi et Eiffel, bien sûr, mais aussi Victor Hugo, Rimbaud et Verlaine avec qui il partage une absinthe. Il tombe même sous le charme d'une charmante jeune normande du nom d'Emma Bovary.

Reportage : France 3 Paris Île-de-France A. Blacher / C. Mirabaud / W. Sabas

Outre l'aventure elle-même, fidèle à l'esprit de Morris, le créateur de la série, les deux auteurs actuels, Achdé et Jul ont tenu à ce que le moindre détail reste fidèle à la réalité du Paris de l'époque. A ce titre les décors sont impeccables et les situations dans lesquelles le héros rencontre les célébrités respectent la personnalité de chacun. Il y croise notamment Victor Hugo. Juste à temps, l'auteur des Misérables est mort en 1885 alors que la statue a été construite en 1884 !


Vous êtes à nouveau en ligne