Un Gazaoui cède une œuvre de Banksy pour 160 euros

Une œuvre de l\'artiste britannique Banksy, à Gaza, le 27 février 2015. 
Une œuvre de l'artiste britannique Banksy, à Gaza, le 27 février 2015.  (ASHRAF AMRA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Alors que les travaux du Britannique se vendent plusieurs centaines de milliers d'euros, le propriétaire de la maison sur laquelle a été peint "Bomb Damage" dit avoir été victime d'une arnaque.

Maître mystérieux du street-art, le Britannique Banksy a visité Gaza en février. Dans la ville en ruines après l'offensive israélienne de juillet, il a laissé quelques traces de son passage sur les murs, comme cette peinture au pochoir intitulée Bomb Damage, représentant la déesse grecque Niobé. Réalisée sur la seule porte debout d'une maison en ruines, l'œuvre a été cédée pour environ 160 euros par le propriétaire de la bâtisse. Alors que les travaux de Banksy se vendent plusieurs centaines de milliers d'euros, ce dernier dit avoir été victime d'une arnaque, rapporte Associated Press (en anglais), mercredi 1er avril. 

 

#Banksy #Gaza

Une photo publiée par Banksy (@banksy.co.uk) le 25 Févr. 2015 à 2h26 PST

En août, une œuvre de Banksy réalisée sur un mur à Bristol (Angleterre) s'est vendue plus de 550 000 euros, rapporte la BBC (en anglais). 

L'acheteur nie avoir arnaqué le propriétaire

Selon l'agence de presse américaine, Rabie Dardouna, un Gazaoui de 33 ans, n'avait aucune idée de la valeur de la peinture exposée sur la porte de sa maison détruite. Alors, quand un artiste local a proposé de l'acheter, il a accepté de s'en séparer pour environ 160 euros (700 shekels). "Maintenant, je veux récupérer ma porte", a-t-il expliqué à Associated Press, après avoir pris connaissance de la valeur sur le marché de l'art des peintures signées Banksy. 

Belal Khaled, qui a racheté l'œuvre, nie avoir escroqué Rabie Dardouna. "J'ai acquis cette peinture pour préserver sa valeur artistique et pour empêcher qu'elle ne soit détériorée", a-t-il expliqué. "Je voudrais aussi pouvoir l'exposer ailleurs. Ce n'est pas l'argent qui m'intéresse." Toujours selon Associated Press, Belal Khaled assure être en contact avec des représentants de Banksy afin d'obtenir l'autorisation de montrer Bomb Damage dans diverses expositions. 

Vous êtes à nouveau en ligne