En pleine biennale, Banksy dénonce le tourisme de masse à Venise

Le street-artist anonyme Banksy expose dans la rue à Venise une série de tableaux critiques.
Le street-artist anonyme Banksy expose dans la rue à Venise une série de tableaux critiques. (Banksy sur banksy.co.uk/)

L'artiste anonyme a laissé des traces de son passage à Venise ces jours-ci et critique dans une série de toiles la pollution qu'entraîne le tourisme de masse dans la Sérénissime.

Le street artist le plus connu au monde n'a pas été convié officiellement à la prestigieuse biennale de Venise. Mais il s'est invité dans les rues de la ville.

Dans une vidéo postée mercredi 22 mai sur son compte Instagram, on voit un homme au chapeau, de dos, installer une série de tableaux sur des chevalets à deux pas de la fameuse place Saint-Marc (dont on distingue le campanile au second plan), au côté de dizaines d'autres stands de peintres (comme sur la place du Tertre à Montmartre). Puis la caméra prend de la distance alors que l'homme, bien caché derrière son journal, surveille ces tableaux. On constate alors que les toiles forment un tout. Disposées ensemble, elles représentent un de ces monstrueux paquebots de croisière stationnés dans la lagune vénitienne, entouré de gondoles. L'homme, dont le visage reste soigneusement caché, est bientôt délogé par les carabinieri qui lui disent de partir faute d'autorisation.

Voir cette publication sur Instagram

. Setting out my stall at the Venice Biennale. Despite being the largest and most prestigious art event in the world, for some reason I’ve never been invited.

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le


Au début de la vidéo, Banksy a glissé le titre de l'œuvre : Venice in Oil, ce qui en dit long sur le message politique qu'il a voulu exprimer. Ce qu'on pourrait traduire par Venise à l'huile est un jeu de mot sur la peinture à l'huile utilisée et la pollution au pétrole qui empoisonne la Cité des Doges, en raison notamment du tourisme de masse et de ces énormes bateaux de croisière qui, avec leurs remous, fragilisent de surcroit les fondations de la Sérénissime, bâtie rappelons-le sur pilotis.

Banksy se plaint de ne pas être invité à la biennale


Dans le commentaire qui accompagne ce post Instagram, Banksy lance par ailleurs une pique aux organisateurs de la biennale de Venise, rendez-vous artistique international qui a débuté le 11 mai. "Bien qu'étant l'évènement artistique le plus grand et le plus prestigieux au monde, je n'ai jamais été invité pour une raison quelconque", relève le street artist.

Par ailleurs, un pochoir caractéristique du style de Banksy est apparu ces jours-ci sur le mur d'une maison vénitienne. Il représente un enfant vêtu d'un gilet de sauvetage et brandissant une fusée de détresse laissant échapper de la fumée rose. Banksy n'a pas revendiqué cette œuvre mais c'est aussi une façon pour le mystérieux street artist anglais de confirmer sa présence à Venise. 

Voir cette publication sur Instagram

Thanks Banksy i knew it! You rule without rules! Thanks @banksy #banksy #banksyitsyou #streetart #banksyart #contemporaryart #biennalevenezia #venicebiennale2019 #venicebiennal #discovery #firstdiscovery Photo courtesy and copyright @laposimeoni

Une publication partagée par Lapo Simeoni (@laposimeoni) le

Voir cette publication sur Instagram

BANKSY IN VENICE. During Venice Biennal 2019. #banksy #banksyitsyou? #biennalevenezia #venicebiennale2019 #streetart #streetrules #aerosolart #banksyvenice Photo courtesy and copyright @laposimeoni @artribune article/info about

Une publication partagée par Lapo Simeoni (@laposimeoni) le



Vous êtes à nouveau en ligne