Lille3000 Eldorado : la capitale des Flandres se met à l’heure mexicaine

Les crânes géants du collectif d\'artistes Mexicraneos.
Les crânes géants du collectif d'artistes Mexicraneos. (S. Gurak / France 3)

C’est parti pour la nouvelle saison culturelle Lille3000 baptisée "Eldorado". Jusqu’au 1er décembre, une cinquantaine d’expositions, des performances, des concerts, bals et autres évènements sont proposés. Invité d’honneur cette année : le Mexique. L’occasion de découvrir la richesse et la diversité de ses cultures populaires.

Des crânes géants peints qui évoquent les fameuses fêtes des morts mexicaines, des alebrijes monumentaux, statues de bois aux couleurs chatoyantes, installés en centre-ville, une exposition consacrée à la grande Frida Kahlo, le Mexique s’est installé dans la métropole lilloise pour sept mois de fête sur le thème de l’eldorado.

Il y a une dimension politique, avec l'eldorado quête de la recherche de l'or des conquistadors au Mexique et la réflexion sur nos eldorados aujourd'hui : est-ce qu'on est plutôt dans un eldorado individuel avec une recherche effrénée de richesses ou dans des eldorados plus collectifs ?Marion Gautier, adjointe à la maire de Lille déléguée à la culture

Quel eldorado ?

C’est l’un des temps forts de l’évènement, Eldorama au Tripostal qui a fait le plein dès son ouverture samedi. Une exposition qui met en scène l’aventure universelle de tous les eldorados qui font se déplacer des individus et des peuples, à travers des œuvres d’artistes contemporains venus du monde entier.

Comme le Chinois Chen Zhen et son dragon suspendu de 25 mètres de long entièrement réalisé à partir de chambres à air entrelacées. Ou encore la chambre-miroirs de l’artiste japonaise Yayoi Kusama qui émerveille les visiteurs qui y pénètrent.

La question des frontières

Une autre exposition US-Mexico Border présente le travail d’une quarantaine d’artistes contemporains qui s’interrogent sur la quête d'un eldorado par les migrants mexicains cherchant à rejoindre les Etats-Unis, et plus largement sur la question des frontières et des migrations.

Enfin autre temps fort : la grande parade d’Eldorado  qui a dû être annulée ce week-end en raison de la météo et qui aura lieu le 4 mai. Un défilé dans le centre de Lille inspiré par les grandes fêtes, processions et coutumes du Mexique avec mariachis, bandas, masques et costumes de carnaval.

Vous êtes à nouveau en ligne