Les projets fous de Jean Dubuffet, artiste autodidacte du XXe siècle

FRANCE 2

Jean Dubuffet était un artiste français atypique, cumulant les casquettes de peintre sculpteur et plasticien. Le passionné d'art brut s'est crée un univers particulier exposé au MuCEM de Marseille ( Bouches-du-Rhône) et à la Biennale de Venise (Italie). Immersion dans son monde avec le choix du 20 Heures.

Des œuvres géantes en 3D pour casser tous les codes artistiques de son XXe siècle. Jean Dubuffet est un autodidacte décalé : il rejette la culture classique et puise même son inspiration dans les poubelles ou les matériaux sont incorporés dans ses créations. "Je ne me considère pas comme un professionnel. Je me considère comme un amateur. J'entends le rester", déclarait l'artiste en 1961.

Un projet d'envergure au sud de Paris

Un amateur peut être, un révolutionnaire... sûrement ! Il a créé un monde parallèle au sud de Paris avec un projet fou de 1600 mètres carrés : la closerie Falbala. Une œuvre monumentale, installée sur la commune de Périgny (Val-de-Marne). Deux ans de travaux sont nécessaire pour construire cette structure en béton, au centre la villa Falbala. Huit mètres de haut et vingt mètres de large pour le sanctuaire secret de Dubuffet. "À l’intérieur, c'est une chambre de réflexion qui lui est personnelle. Il ne voulait absolument pas que le public visite cette oeuvre qui est pourtant probablement son principal chef d'oeuvre" abonde François Gibault, président de la Fondation Dubuffet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne