Rabelais est de retour en Limousin grâce à Pierre et Annick Debien

Exposition \"Rabelais, si tu revenais\"
Exposition "Rabelais, si tu revenais" (Pierre Debien)

Et si Rabelais débarquait au XXIe siècle ? Que dirait-il de notre langue ? Des anglicismes, du verlan, des "hipsters" et des "gamers" qui ont fait leur entrée dans le dictionnaire en 2018 ? Sans doute s'en délecterait-il, lui qui a inventé des centaines de mots de notre langage courant. C'est ce que nous apprend "Rabelais, si tu revenais", une exposition signée Pierre et Annick Debien.

Gargantua et Pantagruel, Panurge ou Picrochole. Pierre Debien illustre Rabelais en couleurs. L'exposition mêle sculptures, peintures, dessins et installations mais aussi beaucoup d'extraits. Car l'artiste baigne dans l'univers de l'écrivain du XVIe siècle depuis l'enfance, au point d'en avoir fait une obsession. Posez-lui une question, il vous citera Rabelais dans le texte. Son épouse, Annick, a elle restranscrit les textes du XVIe dans l'argot du XXIe. Autant dire que ces deux-là sont incollables. Cette exposition, c'est donc avant tout une invitation à la lecture et un voyage dans la langue gutturale de Rabelais ("guttural", d'ailleurs, c'est de lui).

Reportage : France 3 Limousin, C. Chignac / E. Boutin  / B. Boulesteix.

 

Des centaines de mots signés Rabelais

Ouvrez votre dictionnaire à "convulsif", "omelette", "excrément", "enthousiaste", "fanatique" ou encore "pénurie". Tous ces mots ont la même étymologie : "Rabelais". Car le médecin et écrivain est l'auteur de centaines de néologismes principalement dans le domaine de la médecine, de la cuisine et de la vie sociale.
Une postérité lexicale à découvrir lors d'une conférence de Jacky Vellin le 15 mars à l'Hôtel du département de la Haute-Vienne.
 

Gargantua
1/3
Gargantua
Pierre Debien
Pantagruel
2/3
Pantagruel
Pierre Debien
Panurge
3/3
Panurge
Pierre Debien

 

Vous êtes à nouveau en ligne